Viviane Reding praises UEFA’s women’s drive

Posted by sportetcitoyennete on 29/10/14

MEP and former European Commission vice-president Viviane Reding visited UEFA and praised the European body for its efforts to bring more women into leadership roles.

Viviane Reding, a member of the European Parliament and former vice-president of the European Commission, has visited UEFA – and gave a glowing reference to the European body’s objective to bring more women into senior positions in football.

During her visit to the House of European Football in Nyon, Mrs Reding met UEFA President Michel Platini for talks on various European football issues, and gave a keynote speech to participants in the latest UEFA Women in Football Leadership Programme (WFLP) seminar, in which she urged women to have the courage and commitment to follow their dreams and achieve success.

The five-day WFLP seminar has the objective of further developing a programme designed in particular to identify individuals who have the potential to become leaders, and to equip them with the requisite skills. Moreover, women already in leadership positions are being offered additional support in their roles.

“Thank you for putting a system in place which will help women’s football take off,” Mrs Reding, a sports fan herself, told Mr Platini. During a passionate speech, Mrs Reding then told the audience of her life experiences, in particular as a journalist and eventually a politician – and her determination to succeed and make use of her own strengths along her life path, often in male-dominated environments.

“Do you have a dream?” Mrs Reding asked. “Do you know the task of putting this dream into practice? Go for it [the dream]. You will see a lot of obstacles – but each obstacle makes you stronger. Stay as you are and be yourself – be feminine, and don’t become a copy of somebody. If you have a failure, try once more.”

“Michel Platini, I would like to thank you that you have understood that women are part of our society, and that women’s football is cool,” she added. “[UEFA's] leadership programme and [women's football] development programme are the right way ahead. Women’s football has come a long way, because there was a time when women were not allowed to play football. You are pioneers, you can create something that can become a success story.”

Michel Platini admitted that even nowadays, it is still difficult to find women in management positions in football organisations – at club level or within national leagues and associations. “We have therefore decided to start reversing that trend,” he explained, “and the programme that has brought us all together today represents an important step in the gradual destruction of the infamous ‘glass ceiling’, which prevents women from reaching the highest levels of their organisations.”

“I believe that things are improving, and that we are making progress – maybe not as rapidly as some might justifiably like, but we can say, like Galileo, ‘Eppur si muove’ – ‘And yet, it moves.’”

Both Mr Platini and Mrs Reding welcomed the cooperation agreement signed by UEFA and the European Commission, which strengthens the relationship between the two parties in the interests of the long-term development of sport in general, and football in particular.

Under the new agreement, the European Commission and UEFA pledge to consolidate these relations, and to facilitate future cooperation in matters of mutual interest. The UEFA President thanked Mrs Reding for her invaluable contribution towards the healthy mutual relationship. “You have resolutely opened the door to a new era in relations between the European Commission and UEFA,”  he said. “An era that was crowned a few days ago with the signing of a historic agreement between the two institutions.”

More informations here

Réunion informelle des ministres des Sports de l’Union européenne à Rome

Posted by sportetcitoyennete on 28/10/14

Sur invitation de la Présidence italienne du Conseil de l’Union européenne, Patrick KANNER, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, a participé ce mardi 21 octobre à Rome à la réunion des ministres des Sports de l’Union Européenne sur le fair-play financier de l’UEFA (Union des associations européennes de football), en présence du Président de l’UEFA Michel PLATINI.

L’occasion de rappeler la priorité accordée par la France à une régulation européenne du sport professionnel afin de faire face aux menaces qui pèsent sur l’éthique du sport et l’équité des compétitions sportives.

« Un certain nombre de dérives liées à l’hyper financiarisation du sport professionnel menacent aujourd’hui l’éthique du sport et l’intégrité des compétitions sportives et il est nécessaire que les bonnes pratiques insufflées par le mouvement sportif pour les préserver soient soutenues. Parmi ces bonnes pratiques figurent notamment les règles du fair-play financier de l’UEFA. Dans un secteur transnational par nature, il est nécessaire que règles soient partagées par l’ensemble des acteurs du sport professionnel. »

Lors de cette réunion, Michel PLATINI, a notamment présenté le fair-play financier, dispositif novateur de régulation financière mis en place par l’UEFA, que la France soutient pleinement. La France a appelé à un dialogue constructif entre mouvement sportif et autorités publiques, au niveau national comme européen, pour soutenir les outils de régulation mis en place par le mouvement sportif pour relever les défis auxquels le mouvement sportif ne peut seul faire face. La France salue à cet égard l’accord de coopération entre l’UEFA et la Commission européenne le 14 octobre dernier.

En marge de cette réunion, le ministre s’est entretenu avec Calogero MAUCERI, chef du « service national » en Italie, ainsi que des jeunes en service civil, dont le Président du Conseil italien, Matteo RENZI, vient d’annoncer une montée en puissance grâce notamment à la garantie européenne pour la jeunesse. Le Président Matteo RENZI a annoncé cet été la création d’un « service civil universel » pour 100 000 jeunes, pour leur permettre de s’approcher du monde du travail tout en contribuant à la formation d’une conscience publique et civique. Avec un taux de chômage de 43%, l’Italie doit recevoir 1.5 milliards d’euros dans le cadre de la garantie européenne pour la jeunesse. La France et l’Italie souhaitent que le développement du service civique en Europe soit au cœur de leur coopération bilatérale dans le domaine de la jeunesse.

 

Plus d’informations

Retrouvez également ici le discours d’Androulla VASSILIOU à l’occasion de cette réunion informelle des ministres des Sports de l’Union européenne

Sport et Citoyenneté, Partenaire de City Events 2014

Posted by sportetcitoyennete on 22/10/14

City Events, la conférence dédiée aux villes qui souhaitent accueillir des événements sportifs, se déroulera les 13 et 14 novembre à Paris, sur le thème: “Stratégies gagnantes pour l’accueil d’événements sportifs”. Découvrez le programme de cette 5ème édition de City Events !


Cette année, City Events et ses intervenants de renom vont décrypter les rouages de l’événementiel sportif international : Comment préparer la meilleure candidature possible ? Comment accueillir ces événements ? Comment maximiser les bénéfices pour une ville et ses citoyens, à court, moyen et long terme ? Enfin, comment (re)conquérir l’adhésion populaire pour soutenir des projets d’une telle envergure ?

Au programme : trois conférences-débats, chacune suivie par deux break-out sessions qui favoriseront des échanges plus informels ; deux workshop inédits pour les villes hôtes ; et pour conclure une table ronde exceptionnelle pour débattre de l’impact humain et social des récents méga-événements sportifs, mais aussi des solutions et des bonnes pratiques pour faire de ces rendez-vous de véritables accélérateurs de développement pour les territoires, tout en améliorant la qualité de vie dans ces villes hôtes.

Le panel d’intervenant sera très varié, de nombreux experts internationaux seront présents (dirigeants de villes, de Fédérations sportives internationales, d’organisateurs d’événements privés, de responsables d’ONG et d’universitaires) ; offrant ainsi une occasion unique de croiser des points de vues très différents.

 

PROGRAMME

Jeudi 13 novembre 2014

PLENARY SESSION 1 Comment un événement sportif peut-il s’intégrer dans un plan de développement à long terme ?

BREAK OUT SESSION 1A Comment élaborer une stratégie gagnante ? Identification des événements, adaptation des investissements aux besoins, optimisation du transfert de compétences, réduction et maîtrise des coûts d’un événement sportif.

BREAK OUT SESSION 1B Quel événement pour ma ville? Parmi la multitude et la diversité des événements, choisir le mieux adapté aux spécificités de ma ville.

 

PLENARY SESSION 2 L’événement sportif au service d’une ville meilleure. Imaginez l’héritage par la création d’installations sportives mais aussi la mise en œuvre d’un réel programme de développement par le sport !

BREAK OUT SESSION 2A Le sport, un accélérateur du progrès social: motivation, travail d’équipe, rôle accru des jeunes, des femmes…

BREAK OUT SESSION 2B Comment favoriser le transfert de connaissances et de savoir-faire? Quand l’événement sportif profite à la gestion quotidienne d’une ville (sécurité, transports, big data, objets connectés, etc.)

WORKSHOP VILLES HOTES Comment rendre originale et unique votre candidature ? Les dernières évolutions, les conseils des experts en candidatures et accueil d’événements : JTA, Seven46, PMP Legacy, Keneo, epic…

 

Vendredi 14 novembre 2014

PLENARY SESSION 3 Qui sont les nouveaux acteurs de l’économie du sport ? Les femmes, les handicapés, les jeunes, les entreprises, SportAccord, Sporsora…

BREAK OUT SESSION 3A Le rôle et la contribution des femmes dans l’évolution des manifestations sportives internationales. Regards et perspectives.

BREAK OUT SESSION 3B Comment rassembler toutes les communautés derrière votre ambition? : Les nouveaux outils de communications, les réseaux sociaux, le digital, le webcasting… L’exemple des Jeux Olympiques de la Jeunesse.

WORKSHOP FEDERATIONS INTERNATIONALES Comment différencier ma candidature ? Les atouts, les récentes évolutions, les conseils. Table ronde avec le Comité International Olympique, les Fédérations Internationales et les organisateurs privés.

KEYNOTE and CONCLUSIONS – Comment gagner la bataille de l’opinion publique et de l’adhésion ? Face aux critiques de plus en plus nombreuses des citoyens et des collectivités sur le gigantisme et le coût des derniers événements sportifs internationaux (et ceux à venir) comment mobiliser autour de projets positifs et bénéfiques au plus grand nombre ?

 

Info & Inscriptions : www.cityevents-sport.com

Studies on betting-related match-fixing now available

Posted by sportetcitoyennete on 24/09/14

In November 2013, two studies were launched related to the prevention and fight against betting-related match-fixing.  The results of these studies are now finalised and publicly available.

The first study, carried out by TMC ASSER Instituut, concerns the provisions and practices on betting-related match fixing in sports within the 28 Member States.  Respondents in each Member State reported on that state’s gambling-related provisions in respect of football and tennis and (in each country) a third sport determined on the basis of either its popularity or the existence of betting-related “scandals” in that sport.

The report compares the Member States’ regulatory and self-regulatory frameworks relating to risk assessment and conflict of interest management, with a view to indicating areas of best practice, identifying particularly good legislative frameworks and highlighting areas where change was either desirable or necessary.

While some individual Member States have legislation which might provide templates that others could adapt for their own use, the authors were not convinced that “more law”, whether at the national or European level, was desirable.  Rather, more effective cooperation among the stakeholders was identified as being more likely to provide tangible benefits than would new legal frameworks.

 

The second study, carried out Oxford Research and VU Amsterdam, focuses on the regulation of information collection, storage, and sharing of information on suspicious sports betting activity, examining both formal regulations imposed through the legal and official regulatory system in each of the EU 28 Member States, along with industry-led self-regulatory approaches.

Determining the existence of suspicious betting patterns requires a mix of top-down statistical approaches to monitoring the betting markets, supplemented by investigative processes, expert level knowledge of a particular sport or market, and in many cases, common sense.  It is inherently infeasible for a single agency or type of organisation to be in a position to carry out this triangulation on its own. To establish an efficient framework for protecting betting integrity, the key parts must all collaborate through the sharing of information.

Specific barriers to information sharing generally fall into two types: legal barriers and practical barriers.  Despite a common EU framework for data protection being in place, it is unclear what information can be shared in which circumstances.  The creation of a linked network of National Platforms, as suggested by the Council of Europe in the draft convention on match-fixing, could solve some of the practical problems related to sharing of information across borders.

 

Both studies will contribute to the preparation of the Commission Recommendation on best practices in the prevention and combatting of betting-related match-fixing, as announced in its Communication ‘Towards a comprehensive European framework on online gambling .

They will also be discussed by the EU Expert Group on Match Fixing as part of its work in accordance with the 2014-17 work plan on sport.

More informations here

Surfing 4 Peace 2014 Summit : Rassembler, faire voyager et se rencontrer des jeunes de Méditerranée autour des sports de glisse

Posted by sportetcitoyennete on 23/09/14

Le “Surfing 4 Peace 2014 Summit” se tient à Marseille et Biarritz, du 20 au 28 septembre.

20 jeunes des pays méditerranéens, dont israéliens et palestiniens, se rassemblent pour une semaine de rencontres, de dialogue et de surf trip.

 

L’association Surfer Pour la Paix est l’antenne européenne de Surfing 4 Peace, communauté de surfeurs et supporters du monde entier, unis pour la paix.

L’objectif de cet événement est de créer le premier programme d’échanges de jeunes entre clubs et associations sportives des pays de la Méditerranée.

Depuis 2005, différentes initiatives de promotion de la paix et rapprochement culturel et sportif ont été organisés : Surfboards 4 Gaza, Gaza Surf Club, Longboarding 4 Peace, Glisse pour la Paix.

 

Agenda du Surfing 4 Peace 2014 Summit

. Dimanche 21/09Journée Internationale de la Paix à Marseille
Glisse pour la Paix du Prado Nord (rdv 11h) jusqu’au Vieux Port (14h45), avec le Sardine Surf Club

. Lundi 22/09 et Mardi 23/09 – Surftrip de Marseille à Biarritz, freesurf, festivités

. Mercredi 24/09 – Initiation, ateliers sportifs et rencontre avec les jeunes locaux

. Jeudi 25/09 – Hossegor, Quick Pro France (9e étape du championnat du monde de surf)

. Vendredi 26/09 – Biarritz, Sommet interclubs pour écrire une charte d’adhésion au programme d’échange “Surfing 4 Peace” puis soirée de clôture

. Samedi 27/09 et Dimanche 28/09 – Dernière session de surf puis retour à Marseille

UEFA award for child protection in sport

Posted by sportetcitoyennete on 29/08/14

UEFA President Michel Platini will present the 2014 UEFA Monaco Charity Award cheque for €1m to Anne Tiivas from the UK National Society for the Prevention of Cruelty to Children.

The 2014 UEFA Monaco Charity Award will support crucial work in child protection in sport as UEFA President Michel Platini presents a €1m cheque to Anne Tiivas, the director of the Child Protection in Sport Unit (CPSU) at the UK National Society for the Prevention of Cruelty to Children (NSPCC).

The NSPCC’s CPSU works to ensure children understand their rights in sport. The issues sport has to deal with range from serious cases of sexual abuse to day-to-day poor treatment of children that happens through a culture that does not listen to their voices and prioritise their interests.

Mr Platini said: “Every year the Monaco Award donates €1m to a deserving sporting organisation or charity in order to help support and advance their mission. UEFA believes all children, no matter what their social status or where they live, should have a chance to play football. The important work by the NSPCC guarantees the basic requirement for this: a safe environment to allow children to enjoy sport.

“The NSPCC has worked tirelessly to end cruelty to children and hopefully this donation will help their cause significantly. Congratulations; we are sure their work will continue to make a difference to the lives of many children.

The UEFA Monaco Charity Award will be used to increase the availability and awareness of the services the NSPCC’s CPSU provides to children and parents. It will also disseminate the NSPCC’s campaign with European and international sports organisations and advise on good practice and effective approaches to keeping children safe in sport.

Anne Tiivas said: “We are immensely pleased to receive this. The UEFA Monaco Charity Award will allow us to build on the work we have done with children, parents and everybody involved in football to create the best possible environment for our children.

Graeme Le Saux, inclusion advisory board member at the Football Association (FA), added: “Being able to play football in a safe environment is a fundamental right for a child. In football we all have a responsibility towards children, whether it be at grassroots level or all the way up into the elite game.”

The NSPCC’s CPSU works with 200 national sport governing bodies and county sports partnerships in England, Wales and Northern Ireland. This has led to a change in culture with policies and procedures to ensure children are protected and their voices are heard in the organisation.

The FA has worked with the NSPCC for 15 years. The cooperation has resulted in a specific safeguarding course, approved by the NSPCC and CPSU and mandatory for people who work in football with the FA. Since 1999, 450,000 people have been trained through FA safeguarding children programmes.

 

For more information visit: www.nspcc.org.uk and www.thecpsu.org.uk

 

Sport et Citoyenneté Partenaire de la 2ème Journée du Fair Play, une initiative du Panathlon Wallonie Bruxelles

Posted by sportetcitoyennete on 28/08/14

Une mobilisation exceptionnelle pour la 2ème Journée du Fair Play

Cette campagne, qui vise à promouvoir et à défendre les plus belles valeurs du sport, est aujourd’hui soutenue par 100% des interfédérales du sport francophone; des milliers de sportifs mobilisés à travers plus de 3000 clubs; plus d’un million de citoyens sensibilisés grâce aux50 communes wallonnes et bruxelloises participantes. Ces chiffres prouvent l’exceptionnelle mobilisation autour de la deuxième Journée du Fair Play organisée le samedi 6 et le dimanche 7 septembre en Wallonie et à Bruxelles.

 

«Cette mobilisation exceptionnelle prouve à nouveau qu’un Sport plus Fair Play est bien l’affaire de tout un chacun. Au-delà du Sport, l’Esprit du Fair Play embrasse autant de Valeurs essentielles à notre Société et au Vivre-ensemble. Le Respect, la Fraternité, la Solidarité, l’Entraide doivent être ardemment défendues et disséminées au plus grand nombre et à tous les âges.» Philippe Housiaux, Président du Panathlon Wallonie-Bruxelles

 

Un engagement massif du monde sportif

La Journée du Fair Play est, cette année, soutenue par le Comité Olympique et Inter-fédéral Belge (COIB) ainsi que l’Union belge de Football (URBSFA) et l’ensemble des inter-fédérales du sport francophones: l’Association Inter-fédérale du Sport Francophone (AISF), l’Association des Établissements Sportifs (AES), l’Association des Fédérations Francophones du Sport Scolaire (AFFSS) et l’Association Sportive de l’Enseignement Universitaire et Supérieur (ASEUS).

Cette deuxième édition peut également compter sur la participation de fédérations sportives francophones telles que le Hockey, le Tir, le Basketball, le Karaté et Disciplines Associées, le Yachting et le Volley-ball.

 

50 villes et communes de Bruxelles et Wallonie s’affichent «Fair Play»

Au-delà du monde du sport, cette 2ème édition peut compter sur l’enthousiasme de 50 villes et communes bruxelloises et wallonnes pour faire de ce week-end une «déferlante» d’initiatives autour du Fair Play. Sportifs, parents, arbitres, supporters, bénévoles, au total plus d’un million de citoyens wallons et bruxellois seront sensibilisés au Fair Play, sur et hors des terrains de sport. Preuve de ce que les valeurs du sport sont autant de valeurs sociétales.

 

Une mobilisation exceptionnelle sur les terrains

A travers ces soutiens, plus de 3000 clubs sportifs seront sensibilisés à porter haut et fort les couleurs du Fair Play et organiseront tout au long du weekend pas moins de 3000 événements visant à conscientiser leurs dizaines de milliers d’adhérents de tout âge aux belles valeurs du sport. Les entraînements, les échauffements, les matchs, les avant et après rencontres, les mi-temps, les événements particuliers… Autant de moments propices à une large diffusion des valeurs d’éthique sportive si essentielles à notre société.

 

Plus d’informations ici

Sport et Citoyenneté, Partenaire des 4èmes Assises Sporsora

Posted by sportetcitoyennete on 01/08/14

Depuis quatre ans maintenant, SPORSORA réunit les acteurs de l’économie du sport au Medef afin d’évoquer les grands enjeux du secteur. Des experts et des intervenants emblématiques du sport et de l’entreprise se retrouvent ainsi à l’occasion de conférences débats et de tables rondes. SPORSORA poursuit ainsi sa politique ambitieuse de développement de l’économie du Sport et de professionnalisation du marketing sportif.

Cette année, le think tank Sport et Citoyenneté est Partenaire de cette quatrième édition qui se tiendra le 25 septembre 2014 au Medef, sur le thème : « Le marketing sportif face aux défis de l’innovation. »

Avec des organisations et des règles plus que centenaires, le sport est un des domaines d’activité qui incarne le plus la tradition. Parallèlement, l’évolution des technologies, des usages, mais aussi des moyens d’information et de diffusion, a fait du sport un terrain d’innovation et d’expérimentation privilégié. Innovation et expérimentation, deux enjeux majeurs qui composent d’ailleurs l’ADN du marketing sportif. Celui-ci cherche à se réinventer tous les jours dans les multiples pratiques qu’en font ses acteurs. Mais face à l’évolution de la « consommation » du sport par une opinion à la fois mondialisée, connectée et engagée, quelle posture les marques et les détenteurs de droits doivent-ils adopter ? Quels peuvent être les modèles économiques de demain ? Et pour quelle création de valeurs ?

Trois grands thèmes ont déjà été abordés :

  • « Sport et Entreprise, une relation en pleine mutation »
  • « L’économie du Sport en temps de crise, vers de nouveaux modèles de croissance »
  • « Le sport français a-t-il besoin d’un choc de compétitivité ? »

Pré-programme des Assises SPOSORA de l’Economie du Sport 2014 :

  • 9h : Propos introductifs - Vision et enjeux pour le sport de demain.
  • 9h30 : Regards croisés - Quid de l’innovation ?
  • 10h15 : Étude de cas - Les sportifs, témoins ou acteurs de l’innovation ?
  • 11h – 12h : Conférence 1 - Sport spectacle et sport pratiqué, quels bénéfices pour le consommateur, le fan et le pratiquant ?
  • 13h45 : Interview Grand Témoin - Comment le Sport s’adapte aux enjeux économico-médiatiques ?
  • 14h15 – 15h15 : Conférence 2 - Quel impact pour les organisations et les événements ?
  • 15h15 – 16h15 : Conférence 3 - Quelles opportunités pour les marques ?
  • 16h15 : Conclusion et synthèse

Plus d’informations

Sport et Citoyenneté, Partenaire de l’Euromed Sport Forum

Posted by sportetcitoyennete on 24/07/14

Sport et Citoyenneté est Partenaire de l’Euromed Sport Forum. Cet événement s’inscrit dans le cadre de la candidature de la ville au titre de capitale européenne du sport en 2017.

 

Qu’est ce que l’Euromed Sport Forum?

A Marseille, le sport est au coeur de la cité. Elle a développé une politique sportive innovante autour de l’économie, de l’accueil de grands événements, de l’inclusion sociale, ou de l’aménagement d’un territoire.

Marseille est une ville attractive. Après avoir été désigné capitale Européenne de la culture en 2013, la cité phocéenne souhaite relever un nouveau défi. Dans le cadre de sa candidature pour devenir capitale Européenne du Sport en 2017, un forum dédié au développement et à l’attractivité des territoires par le sport est organisé. Il concerne les zones euro-méditerranéenne et francophones.

Cet événement se déroulera les 2 et 3 octobre prochain au Palais du Pharo durant la visite du comité d’évaluation du dossier de candidature.

 

Objectif

L’objectif est de montrer comment les territoires peuvent aborder les questions de développement à travers le sport.

L’Euromed Sport Forum doit devenir le lieu de convergence des acteurs du secteur public, du mouvement sportif, du monde économique et académique. Le développement et l’attractivité des territoires est une problématique majeure.

Durant 2 jours, l’ensemble de ces acteurs peuvent se rencontrer, échanger et développer de nouvelles stratégies grâce au sport.

L’événement s’articule autour de 6 conférences, des tables rondes participatives, d’espaces d’exposition et d’une zone de networking.

 

En tant que Partenaire de ce forum, Sport et Citoyenneté organise une conférence sur “L’émancipation par le sport: quelle(s) réalité(s) pour les femmes ?” le 03 octobre prochain à 14h15 à Marseille.

Plus d’informations

APPEL A COMMUNICATIONS : Brassage culturel et mécanismes de l’identification.

Posted by sportetcitoyennete on 22/07/14

Sport et Citoyenneté est partenaire du colloque “La diversité au prisme du football en France et en Allemagne (1950 – 2014)”, organisé par le CIERA (Centre Interdisciplinaire d’Etudes et de Recherches sur l’Allemagne) le 6 Novembre 2014. Ci-dessous l’appel à communication :

Depuis sa massification durant les années 1920-30, l’histoire du football français et allemand est constamment traversée par les thématiques de la diversité et de l’identité. Des deux côtés du Rhin, ce sport apparaît désormais comme un laboratoire du brassage culturel. Face aux évidences, il convient néanmoins de rester vigilant et de s’interroger: dans quelle mesure la structure socio-ethnique de la sélection nationale et l’intégration des joueurs étrangers dans les clubs de l’élite et ceux du monde amateur peuvent-elles constituer des indicateurs fiables des grands courants migratoires et de la diversification culturelle des populations en France et en Allemagne?

La question de la place et du rôle des personnes étrangères et/ou issues des immigrations dans le football en tant qu’activité et spectacle sportifs est particulièrement prégnante dans le contexte franco-allemand. Les Nations y ont traditionnellement été définies sur des fondements divergents.

Ainsi, la comparaison franco-allemande nous paraît-elle pertinente pour saisir la complexité des mécanismes de l’identification à l’œuvre dans l’univers footballistique. Les comparaisons internationales portant sur la France et l’Allemagne, de même que les recherches concernant l’un de ces deux pays seront donc fortement appréciées.

Au-delà de la dimension franco-allemande, nous souhaiterions aussi favoriser dans ce colloque les approches articulant les échelles d’analyse synchronique et dia-chronique, afin d’éviter les écueils du repli sur le présent. À cet égard, la borne inférieure de notre chronologie (1950) correspond à la reprise des compétitions officielles de la Fédération Internationale de Football Association et aux prémices de l’essor de la spectacularisation télévisuelle du football. Elle coïncide également avec l’arrivée croissante de vagues d’immigrés en France et en Allemagne. La borne supérieure de notre chronologie (2014) renvoie à la Coupe du monde de la FIFA au Brésil à laquelle ont participé les sélections des deux pays.

Enfin, notre démarche se veut pluridisciplinaire. Les approches historiques, de même que les travaux en sciences sociales, en sciences du sport, en science politique et en sciences de l’éducation feront ainsi l’objet d’une attention toute particulière.

Ce colloque s’organisera autour de deux axes, dans lesquels des interventions d’une vingtaine de minutes seront discutées par des chercheurs «confirmés».

 

Axe 1: Le «football-spectacle» à l’épreuve des identités

 

Axe 2: Le «football-loisir» ou un autre usage de la «diversité»

 

Plus d’informations

Advertisement