IV Congrès International “Dopage, Sport et Société”

Posted by sportetcitoyennete on 14/04/14

Du 26 février au 1er mars, le congrès “Dopage, Sport et Société” s’est déroulé à l’Université Polytechnique de Madrid (Espagne).

Sport et Citoyenneté était partenaire de cet événement.

Retrouvez les vidéos du colloque ici.

Plus d’informations ici.

 

“Les valeurs du sport, si elles existent, sont entre les mains de nos enfants”

Posted by sportetcitoyennete on 02/04/14

Sport et Citoyenneté, présent jusqu’en Russie !

L’article de Sylvain Landa (Directeur Adjoint de Sport et Citoyenneté) et Julian Jappert (Directeur du think tank), paru dans Le Monde le 28 mars 2011 sous le titre “Les valeurs du sport, si elles existent, sont entre les mains de nos enfants” a été utilisé pour un concours de traduction franco-russe par l’institut français de Russie.

Ce concours de traduction a connu un vif succès puisque 79 étudiants, de 36 universités russes, se sont prêtés au jeu. Un tel succès met en évidence l’intérêt des étudiants pour les questions relatives au sport.Le sport a-t-il des valeurs qui lui sont propres ? Ou bien reflète-t-il les enjeux majeurs et les rapports de force de nos sociétés ?

Margarita Ialtyr (Université fédérale du Sud) et Olga Pechenkina (Université pédagogique d’Etat de Moscou) sont les grandes gagnantes, elles remportent chacune un séjour en France cet été.

Découvrez les résultats du concours.

Relire l’article de Sylvain Landa et Julian Jappert.

Sur un autre sujet, mais toujours en Russie, retrouvez les témoignages de jeunes volontaires russes qui ont pris part aux Jeux Olympiques et Paralympiques.

Site : www.institutfrancais.ru

Sport et Citoyenneté, présent jusqu’en Russie !

L’article de Sylvain Landa (Directeur Adjoint de Sport et Citoyenneté) et Julian Jappert (Directeur du think tank), paru dans Le Monde le 28 mars 2011 sous le titre “Les valeurs du sport, si elles existent, sont entre les mains de nos enfants” a été utilisé pour un concours de traduction franco-russe par l’institut français de Russie.

Ce concours de traduction a connu un vif succès puisque 79 étudiants, de 36 universités russes, se sont prêtés au jeu. Un tel succès met en évidence l’intérêt des étudiants pour les questions relatives au sport. Le sport a-t-il des valeurs qui lui sont propres ? Ou bien reflète-t-il les enjeux majeurs et les rapports de force de nos sociétés ?

 

Margarita Ialtyr (Université fédérale du Sud) et Olga Pechenkina (Université pédagogique d’Etat de Moscou) sont les grandes gagnantes, elles remportent chacune un séjour en France cet été.

Vous pourrez en découvrir les résultats du concours en suivant le lien suivant : http://www.institutfrancais.ru/fr/russie/actualites/valeurs-sport-existent-elles

Relire l’article de Sylvain Landa et Julian Jappert : http://sportetcitoyennete.com/calendar/PDF/2014/les_valeurs_du_sport.pdf

Je vous invite également à prendre connaissance des témoignages de jeunes volontaires russes qui ont pris part aux Jeux Olympiques et Paralympiques : http://www.institutfrancais.ru/fr/russie/actualites/francais-aux-jeux-olympiques-sotchi-2014

Site : www.institutfrancais.ru

Sport et Citoyenneté, présent jusqu’en Russie !

L’article de Sylvain Landa (Directeur Adjoint de Sport et Citoyenneté) et Julian Jappert (Directeur du think tank), paru dans Le Monde le 28 mars 2011 sous le titre “Les valeurs du sport, si elles existent, sont entre les mains de nos enfants” a été utilisé pour un concours de traduction franco-russe par l’institut français de Russie.

Ce concours de traduction a connu un vif succès puisque 79 étudiants, de 36 universités russes, se sont prêtés au jeu. Un tel succès met en évidence l’intérêt des étudiants pour les questions relatives au sport. Le sport a-t-il des valeurs qui lui sont propres ? Ou bien reflète-t-il les enjeux majeurs et les rapports de force de nos sociétés ?

Margarita Ialtyr (Université fédérale du Sud) et Olga Pechenkina (Université pédagogique d’Etat de Moscou) sont les grandes gagnantes, elles remportent chacune un séjour en France cet été.

Vous pourrez en découvrir les résultats du concours en suivant le lien suivant : <http://www.institutfrancais.ru/fr/russie/actualites/valeurs-sport-existent-elles>

Relire l’article de Sylvain Landa et Julian Jappert : <http://sportetcitoyennete.com/calendar/PDF/2014/les_valeurs_du_sport.pdf>

Je vous invite également à prendre connaissance des témoignages de jeunes volontaires russes qui ont pris part aux Jeux Olympiques et Paralympiques : <http://www.institutfrancais.ru/fr/russie/actualites/francais-aux-jeux-olympiques-sotchi-2014>

Site : www.institutfrancais.ru <http://www.institutfrancais.ru>Sport et Citoyenneté, présent jusqu’en Russie !

L’article de Sylvain Landa (Directeur Adjoint de Sport et Citoyenneté) et Julian Jappert (Directeur du think tank), paru dans Le Monde le 28 mars 2011 sous le titre “Les valeurs du sport, si elles existent, sont entre les mains de nos enfants” a été utilisé pour un concours de traduction franco-russe par l’institut français de Russie.

Ce concours de traduction a connu un vif succès puisque 79 étudiants, de 36 universités russes, se sont prêtés au jeu. Un tel succès met en évidence l’intérêt des étudiants pour les questions relatives au sport. Le sport a-t-il des valeurs qui lui sont propres ? Ou bien reflète-t-il les enjeux majeurs et les rapports de force de nos sociétés ?

Margarita Ialtyr (Université fédérale du Sud) et Olga Pechenkina (Université pédagogique d’Etat de Moscou) sont les grandes gagnantes, elles remportent chacune un séjour en France cet été.

Vous pourrez en découvrir les résultats du concours en suivant le lien suivant : <http://www.institutfrancais.ru/fr/russie/actualites/valeurs-sport-existent-elles>

Relire l’article de Sylvain Landa et Julian Jappert : <http://sportetcitoyennete.com/calendar/PDF/2014/les_valeurs_du_sport.pdf>

Je vous invite également à prendre connaissance des témoignages de jeunes volontaires russes qui ont pris part aux Jeux Olympiques et Paralympiques : <http://www.institutfrancais.ru/fr/russie/actualites/francais-aux-jeux-olympiques-sotchi-2014>

Site : www.institutfrancais.ru <http://www.institutfrancais.ru>

Laurent Thieule, President of Sport and Citizenship, joins the European Healthy Lifestyle Alliance

Posted by sportetcitoyennete on 25/03/14

Following its successful event “Eat well, drink well, move… A Small step for you, a big step for Europe” held on 17th September 2013, the European Alliance on Lifestyle Changes has been launched. Last 17th December, the Alliance gathered with its members during its inaugural meeting aiming at introducing the workplan and finalizing the action plan for 2014.

The second meeting of the Alliance will be held on March 25th at the European Parliament. Sport and Citizenship is proud to announce to it will join this new initiative, aiming at promoting active lifestyle as well as the integration of physical activity into everyday life. Our President, Laurent Thieule, joins this new Alliance.

MEP Santiago Fisas-Axeyla, Chairman of the EPP Group on Sport and Member of the Committee on Culture and Education at the European Parliament, will deliver a speech on the EU’s past and possible future achievements in the promotion of health-enhancing physical activity (HEPA).

This meeting will aim at defining a common vision and publishing a joint statement and a strategy.

 

Programme

VERTIGO, la première course verticale de France !

Posted by sportetcitoyennete on 19/03/14

Sport Sans Frontières organise le 16 Mai prochain la deuxième édition de « Vertigo », un événement de collecte de fonds dédié à celles et ceux qui ont envie de soutenir le Grand Projet de Sport Sans Frontières : déployer, aux 4 coins du monde, les programmes d’éducation par le sport.

 

La solidarité au sommet !
Seuls, à 2 ou à 4, venez gravir les 230 mètres, 48 étages et 954 marches de la plus haute tour de France le plus rapidement possible (Paris la Défense – Tour First).

 

L’ambition de VERTIGO  est de collecter 240 000€, afin de permettre à 30 000 enfants du monde entier d’apprendre et de grandir en s’amusant. Grâce à cette course verticale, les programmes éducatifs de Sport Sans Frontières seront déployés dans 1 200 écoles et centres d’accueil (en France, au Burundi, au Kosovo et en Haïti…).

 

Plus d’informations

L’UEFA travaille en suivant onze valeurs clés, autant que de joueurs dans une équipe de football.

Posted by sportetcitoyennete on 04/02/14

Ces onze valeurs ont été présentées pour la première fois par le président de l’UEFA, Michel Platini, dans son discours aux représentants des 53 associations nationales de l’UEFA, aux délégués de la famille du football et aux invités lors du XXXIIIe Congrès ordinaire de l’UEFA, à Copenhague (Danemark), en mars 2009.

Chacune des onze valeurs doit servir de base pour les activités de l’instance et pour le dialogue, au nom du football européen, dans les domaines politique, économique, social et sportif.

Ces valeurs mettent l’accent sur le fait que le football, ainsi que le besoin de défendre ses intérêts, doit toujours être la priorité et l’élément le plus important que l’UEFA prend en considération dans son travail. L’UEFA doit être un leader, mais toujours opérer selon un consensus avec tous les acteurs du football.

Il existe un engagement de bonne gouvernance, d’ouverture, de démocratie, de transparence et de responsabilité, et l’UEFA défend l’autonomie des structures sportives. Le développement du football de base, le renforcement de la solidarité dans le football, et la préservation de l’identité de ce sport et de son esprit à tous les niveaux sont autant d’aspects importants du travail de cette instance européenne.

Grâce à ses onze valeurs, l’UEFA s’engage à protéger les jeunes, en particulier les mineurs, dans le cadre d’une responsabilité morale relative aux risques posés par les transferts internationaux lorsque les jeunes joueurs ont moins de 18 ans. Elle s’engage à protéger l’intégrité sportive contre des phénomènes négatifs comme les paris illégaux, la corruption et les matches truqués, ainsi que le bon déroulement des compétitions de l’UEFA de manière à préserver le vrai esprit du jeu.

L’UEFA est persuadée que ses mesures de fair-play financier amèneront une plus grande stabilité dans le football de clubs, et mettra fin à l’indiscipline et aux excès financiers qui polluent le football et mettent en danger l’existence de nombreux clubs. Ses valeurs promettent de protéger la compétition et les clubs eux-mêmes.

L’équilibre entre équipes nationales et football interclubs doit être conservé dans le cadre des valeurs de l’UEFA puisqu’il s’agit d’un aspect crucial et complémentaire du football. En outre, la valeur de respect doit régner dans tout le football – respect du jeu, de l’intégrité, de la diversité, de la dignité, de la santé des joueurs, des règles, de l’arbitre, de l’adversaire et des supporters, avec une tolérance zéro vis-à-vis des actes de racisme, de violence et du dopage.

Enfin, dans le cadre de ses valeurs clés, l’UEFA s’engage à défendre la spécificité du sport, ainsi que le modèle européen basé sur la promotion et la relégation, le principe de solidarité, les compétitions ouvertes et la chance pour tous.

 

Plus d’informations ici

Commission Adopts Report on the First EU Work Plan for Sport

Posted by sportetcitoyennete on 28/01/14

On 24 January 2014, the European Commission adopted its Report on the implementation of the first EU Work Plan for Sport (2011-2014).

The Report draws a positive picture of achieved work outcomes, includes ideas for future priorities regarding EU cooperation on sport and makes proposals for adapted working methods. It will serve as a basis for the discussion in the Council on a Resolution on the second EU Work Plan for Sport, which is expected to be adopted by the Council in May.

The first EU Work Plan for Sport was adopted by the Council in form of a Resolution in May 2011 setting out priorities for the EU sport agenda. The implementation of the Work Plan involved the Member States, the Commission and sport stakeholders, and got support from six sport Expert Groups covering the areas of ‘anti-doping’, ‘good governance’, ‘education and training’, ‘sport, health and participation’, ‘sustainable financing’ and ‘statistics’.

In its assessment the Commission looked into the progress achieved in the defined priority areas and more particularly the results delivered by these Expert Groups. Commissioner Vassiliou said:

“The 2011-2014 EU Work Plan for Sport has achieved positive results, thanks to a solid structure for cooperation, based on clear priorities and deliverables. It has helped us to advance EU policy in areas such as the fight against match-fixing and doping, as well as contributing to the promotion of health-enhancing physical activity among all ages.

We hope to see more concrete results soon, including the implementation of EU guidelines on dual careers for athletes and a strengthening of the evidence-base for sport policy. Our focus is to provide unambiguous added value and to ensure that sport is mainstreamed in other EU policy areas. I am confident that the next EU Work Plan for Sport will be equally, if not more successful.

Our report proposes to build on what we have achieved so far and proposes future priorities such as work on gender equality, recognition of non-formal and informal learning in sport, the sustainability of major sport events and the protection of young athletes. We are also aiming to further simplify and strengthen working methods between Member States and with sport stakeholders.”

The Commission’s Report will be the basis for the discussion on the second multi-annual EU Work Plan for Sport in the Council structures for sport, which just started. The Council is expected to adopt the Resolution on the new Work Plan in May so that implementation can start in the second half of 2014.

More informations here

Aides d’État: la Commission autorise les aides françaises à la construction et à la rénovation de stades en prévision de l’UEFA EURO 2016

Posted by sportetcitoyennete on 18/12/13

La Commission européenne autorise les aides françaises dans le cadre de la construction et de la rénovation des stades pour l’UEFA EURO 2016. Par cette décision, la Commission européenne reconnaît que le sport contribue aux objectifs d’intérêt communs de l’Union européenne. Cette décision constitue un pas de plus dans la reconnaissance de l’impact sociétal du sport à l’échelle européenne.

 

La Commission européenne a considéré que les aides publiques françaises octroyées pour la construction et la rénovation de neuf stades dans le cadre de l’organisation de l’UEFA EURO 2016 étaient conformes aux règles de l’UE relatives aux aides d’État. À l’issue de la compétition, les clubs et les citoyens pourront continuer de disposer de ces stades pour y organiser des événements sociaux, sportifs et culturels. La Commission a donc conclu que la mesure renforcerait la promotion du sport et de la culture sans fausser indûment la concurrence au sein du marché intérieur de l’UE.

M. Joaquín Almunia, vice-président de la Commission chargé de la concurrence, a déclaré à ce sujet: «La France équipera 9 stades modernes et multifonctionnels. Ce faisant, elle garantira la bonne organisation de l’UEFA EURO 2016, tout en contribuant à la promotion du sport et de la culture en France et en permettant aux clubs et aux citoyens de bénéficier de ces infrastructures pendant de nombreuses années après la compétition.»

En 2010, la France a été désignée organisatrice de l’UEFA EURO 2016. Afin se conformer aux exigences de l’UEFA, le pays prévoit d’octroyer des aides publiques à la construction et à la rénovation de neuf stades pour un montant d’environ 1 052 millions €. Le projet englobe la construction de quatre nouveaux stades à Bordeaux, à Lille, à Lyon et à Nice et la rénovation de cinq stades existants (le Parc des Princes à Paris, le stade Geoffroy-Guichard à Saint-Étienne, le stade Vélodrome à Marseille, le Stadium municipal de Toulouse et le stade Félix Bollaert à Lens).

La Commission a considéré que le financement public procurerait un avantage aux entreprises participant à la construction et à la rénovation des stades, ainsi qu’à leurs exploitants et utilisateurs. La mesure constitue donc une aide d’État au sens des règles de l’UE. Une aide de ce type peut être jugée compatible avec le marché intérieur si elle contribue à la réalisation d’un objectif commun de l’UE sans fausser indûment la concurrence au sein du marché intérieur.

La Commission a estimé que le projet n’aurait pas été viable sans soutien public. De surcroît, les aides à la construction et à la rénovation des stades sont limitées au minimum nécessaire pour garantir leur mise en conformité avec les exigences de l’UEFA à temps pour l’Euro 2016. Par ailleurs, après la compétition, les stades resteront à la disposition des clubs résidents et leurs installations multifonctionnelles permettront également d’y organiser des événements sportifs, culturels et sociaux.

Les conditions liées à l’exploitation commerciale et à l’utilisation des stades après l’Euro ne sont pas encore tout à fait définies. La décision adoptée aujourd’hui se limite donc aux aides requises pour la construction et la rénovation des stades. La France s’est engagée à informer la Commission des conditions d’exploitation et d’utilisation des stades après la compétition dès qu’elles auront été fixées définitivement. Elle mettra également en place un système de contrôle permanent des prix payés par les clubs résidents, pour veiller à ce que les stades soient utilisés aux conditions du marché. Cette initiative est destinée à limiter le risque de distorsion de la concurrence, notamment par l’octroi d’avantages indus à certains clubs de football.

 

Source

http://europa.eu/rapid/press-release_IP-13-1288_fr.htm

Compte-rendu de la conférence Européenne “Gender equality in sport”

Posted by sportetcitoyennete on 11/12/13

Les 3 et 4 décembre 2013, Sport et Citoyenneté participait à la conférence « Gender Equality in Sport », organisée par la Commission européenne à Vilnius en Lituanie. En tant qu’organisation experte, Sport et Citoyenneté était conviée à cette étape politique importante de l’Union européenne afin d’apporter son expertise, notamment sur les questions liées à la médiatisation du sport féminin en Europe.

 

Quelques jours après le succès de la conférence « Femmes, Sport et Médiation en Europe »: pour une couverture plus importante du sport féminin », le think tank Sport et Citoyenneté prenait la parole, invité à réagir sur la feuille de route pour l’égalité des sexes préparée par la Commission européenne, à l’initiative d’Androulla Vassiliou, Commissaire européenne en charge des questions de sport.

 

Après un temps de discussions générales sur les objectifs de la feuille de route, les experts conviés étaient invités à débattre des propositions de la Commission par thème. Lors du workshop « Sport et Femmes : stéréotypes du genre dans les médias », Sport et Citoyenneté a pu mettre en avant les propositions émanant des travaux de son réseau d’experts. Rosarita Cuccoli, Présidente du réseau européen « Sport et Femmes » de Sport et Citoyenneté s’est fait la porte-parole auprès de la Commission européenne de la nécessité d’étudier en profondeur les possibilités offertes par la Directive Télévision Sans Frontières pour la médiatisation du sport féminin.

 

Les objectifs de la Commission européenne d’ici 2018 sont les suivants :

-          Réduire les stéréotypes sur les hommes et les femmes, améliorer l’éthique journalistique et avancer vers une couverture plus fidèle du sport féminin

-          Augmenter la proportion de couverture médiatique pour le sport féminin à la télévision de 30%, avec un objectif de long terme d’atteindre 40%

-          Augmenter de 30% la proportion de femmes occupant des postes dans les départements sport des médias

 

Sport et Citoyenneté salue l’initiative de la Commission européenne de réunir les acteurs compétents sur cette thématique et entend jouer pleinement son rôle de lobbying auprès des institutions européennes. A cet égard, Sport et Citoyenneté s’attache à délivrer les messages suivants afin de répondre aux objectifs fixés par la Commission européenne :

-          Sport et Citoyenneté propose que la Commission européenne inciter les Etats membres de l’Union européenne à inscrire davantage d’évènements féminins sur la liste des évènements d’importance majeure diffusés en clair ;

-          Sport et Citoyenneté invite la Commission européenne à davantage de souplesse dans l’application des critères permettant l’établissement d’un évènement comme d’importance majeure

-          Sport et Citoyenneté invite la Commission européenne à considérer le programme Erasmus+ comme un instrument de financement pertinent dans l’optique de renforcer la collaboration entre les médias et les fédérations sportives ou leurs représentants.

-          Sport et Citoyenneté souligne l’importance de l’échange des bonnes pratiques, notamment les décisions et projets récents intervenus en France (Ministère des Sports et CSA).

Sport et Citoyenneté a organisé une table ronde sur le handisport chez Kurt Salmon à Paris

Posted by sportetcitoyennete on 10/12/13

Selon une enquête Eurobaromètre publiée en 2010, 56% des citoyens européens en situation de handicap déclarent ne pratiquer aucune activité sportive, contre seulement 36% de la population ne souffrant pas de handicap. Au niveau des jeunes, le constat est tout aussi alarmant. 25% des jeunes en situation de handicap déclarent n’avoir pas pris part régulièrement (au moins 10 fois) à une activité sportive, que ce soit à l’école ou en dehors, pendant la dernière année écoulée, contre seulement 6% de la population générale.

 

Parmi les causes principales avancées, la difficulté d’accès et le manque d’infrastructures sportives adaptées aux personnes handicapées arrivent en tête des obstacles. D’un point de vue comparatif, la France apparaît en retard par rapport à ses voisins européens.

C’est dans ce contexte que Sport et Citoyenneté a créé il y a deux ans et anime depuis un réseau européen « Sport et Handicaps ».

 

Dans le cadre des activités de son réseau et de son partenariat avec Kurt Sakmon, Sport et Citoyenneté organisait le 6 Décembre dernier, une table ronde sur le handisport au sein des locaux du cabinet de conseil à Paris.

Jennifer Sampieri, réalisatrice d’un documentaire sur le handisport intitulé « Liberté, égalité, et Caetera », ainsi qu’Aladji Ba, athlète paralympique spécialiste du 400 mètres étaient présents pour apporter leurs témoignages.

Le récit d’Aladji Ba a suivi la projection d’un extrait du documentaire. Les salariés présents ont pu ensuite s’entretenir avec les invités.

Il ressort de cet évènement que, si les Jeux Paralympiques de Londres 2012 ont été un grand pas en avant, il reste un long chemin à parcourir pour atteindre des niveaux de couverture médiatique à la hauteur des performances de ces athlètes. La dimension anxiogène du handicap est en effet souvent mise en avant, par les diffuseurs et les producteurs.

Sport et Citoyenneté s’attache de manière régulière à contribuer à une meilleure visibilité pour le handicap.

 

Plus d’information sur le reportage de Jennifer Sampieri : http://www.apropos-productions.com/actualites.html

Plus d’informations sur Kurt Salmon : www.kurtsalmon.com/fr

EU conference on gender equality in sport

Posted by sportetcitoyennete on 03/12/13

Première suite de notre conférence « Femmes, sport et médiatisation » du 27 novembre dernier au CNOSF, une conférence sur l’égalité Homme/Femme dans le sport est organisée par la Commission Européenne à Vilnius (Lituanie)  aujourd’hui et demain.

Rosarita Cuccoli, la présidente de notre réseau « Femmes et Sport » interviendra en tant que grand témoin cette après midi à 17 heures lors du workshop «Les stéréotypes dans le sport et le rôle des médias ».

Maxime Leblanc, chargé de projets européens de Sport et Citoyenneté  sera également présent.

Plus d’informations : http://ec.europa.eu/sport/news/20131129/agenda_en.pdf

Advertisement