UEFA award for child protection in sport

Posted by sportetcitoyennete on 29/08/14

UEFA President Michel Platini will present the 2014 UEFA Monaco Charity Award cheque for €1m to Anne Tiivas from the UK National Society for the Prevention of Cruelty to Children.

The 2014 UEFA Monaco Charity Award will support crucial work in child protection in sport as UEFA President Michel Platini presents a €1m cheque to Anne Tiivas, the director of the Child Protection in Sport Unit (CPSU) at the UK National Society for the Prevention of Cruelty to Children (NSPCC).

The NSPCC’s CPSU works to ensure children understand their rights in sport. The issues sport has to deal with range from serious cases of sexual abuse to day-to-day poor treatment of children that happens through a culture that does not listen to their voices and prioritise their interests.

Mr Platini said: “Every year the Monaco Award donates €1m to a deserving sporting organisation or charity in order to help support and advance their mission. UEFA believes all children, no matter what their social status or where they live, should have a chance to play football. The important work by the NSPCC guarantees the basic requirement for this: a safe environment to allow children to enjoy sport.

“The NSPCC has worked tirelessly to end cruelty to children and hopefully this donation will help their cause significantly. Congratulations; we are sure their work will continue to make a difference to the lives of many children.

The UEFA Monaco Charity Award will be used to increase the availability and awareness of the services the NSPCC’s CPSU provides to children and parents. It will also disseminate the NSPCC’s campaign with European and international sports organisations and advise on good practice and effective approaches to keeping children safe in sport.

Anne Tiivas said: “We are immensely pleased to receive this. The UEFA Monaco Charity Award will allow us to build on the work we have done with children, parents and everybody involved in football to create the best possible environment for our children.

Graeme Le Saux, inclusion advisory board member at the Football Association (FA), added: “Being able to play football in a safe environment is a fundamental right for a child. In football we all have a responsibility towards children, whether it be at grassroots level or all the way up into the elite game.”

The NSPCC’s CPSU works with 200 national sport governing bodies and county sports partnerships in England, Wales and Northern Ireland. This has led to a change in culture with policies and procedures to ensure children are protected and their voices are heard in the organisation.

The FA has worked with the NSPCC for 15 years. The cooperation has resulted in a specific safeguarding course, approved by the NSPCC and CPSU and mandatory for people who work in football with the FA. Since 1999, 450,000 people have been trained through FA safeguarding children programmes.

 

For more information visit: www.nspcc.org.uk and www.thecpsu.org.uk

 

Sport et Citoyenneté Partenaire de la 2ème Journée du Fair Play, une initiative du Panathlon Wallonie Bruxelles

Posted by sportetcitoyennete on 28/08/14

Une mobilisation exceptionnelle pour la 2ème Journée du Fair Play

Cette campagne, qui vise à promouvoir et à défendre les plus belles valeurs du sport, est aujourd’hui soutenue par 100% des interfédérales du sport francophone; des milliers de sportifs mobilisés à travers plus de 3000 clubs; plus d’un million de citoyens sensibilisés grâce aux50 communes wallonnes et bruxelloises participantes. Ces chiffres prouvent l’exceptionnelle mobilisation autour de la deuxième Journée du Fair Play organisée le samedi 6 et le dimanche 7 septembre en Wallonie et à Bruxelles.

 

«Cette mobilisation exceptionnelle prouve à nouveau qu’un Sport plus Fair Play est bien l’affaire de tout un chacun. Au-delà du Sport, l’Esprit du Fair Play embrasse autant de Valeurs essentielles à notre Société et au Vivre-ensemble. Le Respect, la Fraternité, la Solidarité, l’Entraide doivent être ardemment défendues et disséminées au plus grand nombre et à tous les âges.» Philippe Housiaux, Président du Panathlon Wallonie-Bruxelles

 

Un engagement massif du monde sportif

La Journée du Fair Play est, cette année, soutenue par le Comité Olympique et Inter-fédéral Belge (COIB) ainsi que l’Union belge de Football (URBSFA) et l’ensemble des inter-fédérales du sport francophones: l’Association Inter-fédérale du Sport Francophone (AISF), l’Association des Établissements Sportifs (AES), l’Association des Fédérations Francophones du Sport Scolaire (AFFSS) et l’Association Sportive de l’Enseignement Universitaire et Supérieur (ASEUS).

Cette deuxième édition peut également compter sur la participation de fédérations sportives francophones telles que le Hockey, le Tir, le Basketball, le Karaté et Disciplines Associées, le Yachting et le Volley-ball.

 

50 villes et communes de Bruxelles et Wallonie s’affichent «Fair Play»

Au-delà du monde du sport, cette 2ème édition peut compter sur l’enthousiasme de 50 villes et communes bruxelloises et wallonnes pour faire de ce week-end une «déferlante» d’initiatives autour du Fair Play. Sportifs, parents, arbitres, supporters, bénévoles, au total plus d’un million de citoyens wallons et bruxellois seront sensibilisés au Fair Play, sur et hors des terrains de sport. Preuve de ce que les valeurs du sport sont autant de valeurs sociétales.

 

Une mobilisation exceptionnelle sur les terrains

A travers ces soutiens, plus de 3000 clubs sportifs seront sensibilisés à porter haut et fort les couleurs du Fair Play et organiseront tout au long du weekend pas moins de 3000 événements visant à conscientiser leurs dizaines de milliers d’adhérents de tout âge aux belles valeurs du sport. Les entraînements, les échauffements, les matchs, les avant et après rencontres, les mi-temps, les événements particuliers… Autant de moments propices à une large diffusion des valeurs d’éthique sportive si essentielles à notre société.

 

Plus d’informations ici

Sport et Citoyenneté, Partenaire des 4èmes Assises Sporsora

Posted by sportetcitoyennete on 01/08/14

Depuis quatre ans maintenant, SPORSORA réunit les acteurs de l’économie du sport au Medef afin d’évoquer les grands enjeux du secteur. Des experts et des intervenants emblématiques du sport et de l’entreprise se retrouvent ainsi à l’occasion de conférences débats et de tables rondes. SPORSORA poursuit ainsi sa politique ambitieuse de développement de l’économie du Sport et de professionnalisation du marketing sportif.

Cette année, le think tank Sport et Citoyenneté est Partenaire de cette quatrième édition qui se tiendra le 25 septembre 2014 au Medef, sur le thème : « Le marketing sportif face aux défis de l’innovation. »

Avec des organisations et des règles plus que centenaires, le sport est un des domaines d’activité qui incarne le plus la tradition. Parallèlement, l’évolution des technologies, des usages, mais aussi des moyens d’information et de diffusion, a fait du sport un terrain d’innovation et d’expérimentation privilégié. Innovation et expérimentation, deux enjeux majeurs qui composent d’ailleurs l’ADN du marketing sportif. Celui-ci cherche à se réinventer tous les jours dans les multiples pratiques qu’en font ses acteurs. Mais face à l’évolution de la « consommation » du sport par une opinion à la fois mondialisée, connectée et engagée, quelle posture les marques et les détenteurs de droits doivent-ils adopter ? Quels peuvent être les modèles économiques de demain ? Et pour quelle création de valeurs ?

Trois grands thèmes ont déjà été abordés :

  • « Sport et Entreprise, une relation en pleine mutation »
  • « L’économie du Sport en temps de crise, vers de nouveaux modèles de croissance »
  • « Le sport français a-t-il besoin d’un choc de compétitivité ? »

Pré-programme des Assises SPOSORA de l’Economie du Sport 2014 :

  • 9h : Propos introductifs - Vision et enjeux pour le sport de demain.
  • 9h30 : Regards croisés - Quid de l’innovation ?
  • 10h15 : Étude de cas - Les sportifs, témoins ou acteurs de l’innovation ?
  • 11h – 12h : Conférence 1 - Sport spectacle et sport pratiqué, quels bénéfices pour le consommateur, le fan et le pratiquant ?
  • 13h45 : Interview Grand Témoin - Comment le Sport s’adapte aux enjeux économico-médiatiques ?
  • 14h15 – 15h15 : Conférence 2 - Quel impact pour les organisations et les événements ?
  • 15h15 – 16h15 : Conférence 3 - Quelles opportunités pour les marques ?
  • 16h15 : Conclusion et synthèse

Plus d’informations

Sport et Citoyenneté, Partenaire de l’Euromed Sport Forum

Posted by sportetcitoyennete on 24/07/14

Sport et Citoyenneté est Partenaire de l’Euromed Sport Forum. Cet événement s’inscrit dans le cadre de la candidature de la ville au titre de capitale européenne du sport en 2017.

 

Qu’est ce que l’Euromed Sport Forum?

A Marseille, le sport est au coeur de la cité. Elle a développé une politique sportive innovante autour de l’économie, de l’accueil de grands événements, de l’inclusion sociale, ou de l’aménagement d’un territoire.

Marseille est une ville attractive. Après avoir été désigné capitale Européenne de la culture en 2013, la cité phocéenne souhaite relever un nouveau défi. Dans le cadre de sa candidature pour devenir capitale Européenne du Sport en 2017, un forum dédié au développement et à l’attractivité des territoires par le sport est organisé. Il concerne les zones euro-méditerranéenne et francophones.

Cet événement se déroulera les 2 et 3 octobre prochain au Palais du Pharo durant la visite du comité d’évaluation du dossier de candidature.

 

Objectif

L’objectif est de montrer comment les territoires peuvent aborder les questions de développement à travers le sport.

L’Euromed Sport Forum doit devenir le lieu de convergence des acteurs du secteur public, du mouvement sportif, du monde économique et académique. Le développement et l’attractivité des territoires est une problématique majeure.

Durant 2 jours, l’ensemble de ces acteurs peuvent se rencontrer, échanger et développer de nouvelles stratégies grâce au sport.

L’événement s’articule autour de 6 conférences, des tables rondes participatives, d’espaces d’exposition et d’une zone de networking.

 

En tant que Partenaire de ce forum, Sport et Citoyenneté organise une conférence sur “L’émancipation par le sport: quelle(s) réalité(s) pour les femmes ?” le 03 octobre prochain à 14h15 à Marseille.

Plus d’informations

APPEL A COMMUNICATIONS : Brassage culturel et mécanismes de l’identification.

Posted by sportetcitoyennete on 22/07/14

Sport et Citoyenneté est partenaire du colloque “La diversité au prisme du football en France et en Allemagne (1950 – 2014)”, organisé par le CIERA (Centre Interdisciplinaire d’Etudes et de Recherches sur l’Allemagne) le 6 Novembre 2014. Ci-dessous l’appel à communication :

Depuis sa massification durant les années 1920-30, l’histoire du football français et allemand est constamment traversée par les thématiques de la diversité et de l’identité. Des deux côtés du Rhin, ce sport apparaît désormais comme un laboratoire du brassage culturel. Face aux évidences, il convient néanmoins de rester vigilant et de s’interroger: dans quelle mesure la structure socio-ethnique de la sélection nationale et l’intégration des joueurs étrangers dans les clubs de l’élite et ceux du monde amateur peuvent-elles constituer des indicateurs fiables des grands courants migratoires et de la diversification culturelle des populations en France et en Allemagne?

La question de la place et du rôle des personnes étrangères et/ou issues des immigrations dans le football en tant qu’activité et spectacle sportifs est particulièrement prégnante dans le contexte franco-allemand. Les Nations y ont traditionnellement été définies sur des fondements divergents.

Ainsi, la comparaison franco-allemande nous paraît-elle pertinente pour saisir la complexité des mécanismes de l’identification à l’œuvre dans l’univers footballistique. Les comparaisons internationales portant sur la France et l’Allemagne, de même que les recherches concernant l’un de ces deux pays seront donc fortement appréciées.

Au-delà de la dimension franco-allemande, nous souhaiterions aussi favoriser dans ce colloque les approches articulant les échelles d’analyse synchronique et dia-chronique, afin d’éviter les écueils du repli sur le présent. À cet égard, la borne inférieure de notre chronologie (1950) correspond à la reprise des compétitions officielles de la Fédération Internationale de Football Association et aux prémices de l’essor de la spectacularisation télévisuelle du football. Elle coïncide également avec l’arrivée croissante de vagues d’immigrés en France et en Allemagne. La borne supérieure de notre chronologie (2014) renvoie à la Coupe du monde de la FIFA au Brésil à laquelle ont participé les sélections des deux pays.

Enfin, notre démarche se veut pluridisciplinaire. Les approches historiques, de même que les travaux en sciences sociales, en sciences du sport, en science politique et en sciences de l’éducation feront ainsi l’objet d’une attention toute particulière.

Ce colloque s’organisera autour de deux axes, dans lesquels des interventions d’une vingtaine de minutes seront discutées par des chercheurs «confirmés».

 

Axe 1: Le «football-spectacle» à l’épreuve des identités

 

Axe 2: Le «football-loisir» ou un autre usage de la «diversité»

 

Plus d’informations

Council of Europe Convention on fight against manipulation of sports competitions

Posted by sportetcitoyennete on 09/07/14

Strasbourg, 9 July 2014

 

“This new international agreement represents a major step forward in safeguarding the integrity of sport and sports ethics,” said the Secretary General, Thorbjørn Jagland, while the Committee of Ministers adopted a Convention on the manipulation of sports competitions.

 

The purpose of this Convention is to prevent, detect, punish and discipline the manipulation of sports competitions, as well as enhance the exchange of information and national and international cooperation between the public authorities concerned, and with sports organisations and sports betting operators.

 

The Convention calls on governments to adopt measures, including legislation, notably:
- Prevent conflicts of interest in sports betting operators and sports organisations;
- Encourage the sports betting regulatory authorities to fight against fraud, if necessary by limiting the supply of sports bets or suspending the taking of bets ;
- Fight against illegal sports betting, allowing to close or restrict access to the operators concerned and block financial flows between them and consumers.

 

Sports organisations and competition organisers are also required to adopt and implement stricter rules to combat corruption, sanctions and proportionate disciplinary and dissuasive measures in the event of offences, as well as good governance principles.

 

The Convention also provides safeguards for informants and witnesses.

 

Due to its worldwide scope, the Convention shall be opened for signature by member states and non-member states of the Council of Europe on the occasion of a ministerial conference organised on 18 September at Macolin (Switzerland).

 

Context :

The drafting of this Convention began in October 2012 and received contributions from 51 delegations (including national experts in the field of sport, betting regulations and the authorities responsible for law enforcement) and collaboration with representatives of the sports movement, betting operators and lotteries.

 

Find our magazine on this topic:

N°27 Juin 2014 “Sport and Corruption

N°25 December 2013 “Integrity and the values of sport

 

ETUDE DE FAISABILITE CONCERNANT LA MISE EN PLACE D’UN CONSEIL SECTORIEL EUROPEEN SUR LES COMPETENCES POUR LE SECTEUR DU SPORT ET DES LOISIRS ACTIFS

Posted by sportetcitoyennete on 09/07/14

L’Observatoire Européeen du Sport et de l’Emploi (EOSE) avec l’appui du consortium formé avec les représentants du dialogue social (EASE et UNI-Europa Sport) ainsi que SkillsActive, lance une étude de faisabilité financée par la direction générale de l’emploi, des affaires sociales et de l’inclusion de la Commission européenne. L’objectif de cette étude est d’explorer, avec l’ensemble des acteurs du sport et des loisirs actifs, d’une part s’il existe une demande / un besoin pour la mise en place d’un Conseil européen sectoriel sur les compétences (ESSC) et d’autre part si le secteur a la capacité et les moyens d’en établir un.

 

Qu’est-ce qu’un Conseil sectoriel européen sur les compétences ?

Le concept de Conseil sectoriel européen sur les compétences (‘European Sector Skills Councils’ – ESSC, également nommé Conseil sectoriel européen sur l’emploi et les compétences) est soutenu par la Commission européenne afin de disposer d’informations plus nombreuses et de meilleure qualité sur l’évolution du secteur et notamment en matière de compétences. La Commission soutient la création de ces Conseils sectoriels afin qu’ils proposent un mécanisme permettant de faire face aux challenges touchant la main d’œuvre du secteur, de développer une image précise de la taille et des compétences du marché du travail par l’intermédiaire de la collecte de données et d’informations et enfin de promouvoir un dialogue entre le monde de l’éducation et de l’emploi au niveau national et européen.

Les résultats obtenus à partir de ce questionnaire, qui sera complété par un grand nombre d’organisations du secteur, permettront de déterminer s’il existe une demande et un besoin suffisants exprimés par le secteur de progresser dans ce sens, mais également d’identifier la capacité du secteur pour une mise en place réussie d’un tel mécanisme. Cette étude vous offre donc l’occasion de faire en sorte que le sport puisse bénéficier de cette opportunité déjà établie dans d’autres secteurs tels que le commerce, le textile et le cuir ou encore la construction.

 

REMPLIR LE QUESTIONNAIRE EN LIGNE

 

Conseil ÉDUCATION, JEUNESSE, CULTURE ET SPORT

Posted by sportetcitoyennete on 21/05/14

Aujourd’hui (le 21 mai) se tient, à Bruxelles, le Conseil ÉDUCATION, JEUNESSE, CULTURE ET SPORT afin d’adopter le Plan de travail de l’Union européenne en faveur du sport.

 

Le Conseil et les représentants des gouvernements des États membres devraient adopter une résolution sur le plan de travail de l’UE en faveur du sport pour 2014-2017, s’appuyant sur les réalisations du premier plan de travail de l’UE, qui a été de manière générale considéré comme positif, et complétant et renforçant l’impact des activités lancées dans le cadre du programme Erasmus+ dans le domaine du sport. Ce plan de travail vise également à renforcer la coopération entre les États membres et la Commission dans le domaine du sport. Selon la résolution, il faut que l’UE collabore étroitement avec le mouvement sportif et les organisations compétentes concernées aux niveaux national, européen et international, par exemple le Conseil de l’Europe et l’Agence mondiale antidopage (AMA), notamment au moyen du dialogue structuré.

Le deuxième plan de travail tient à nouveau compte du rôle important que le sport peut jouer dans la réalisation des objectifs généraux de la stratégie Europe 2020, étant donné que ce secteur peut contribuer pour beaucoup à favoriser une croissance intelligente, durable et inclusive et la création d’emplois, et compte tenu des effets positifs du sport en termes d’inclusion sociale, d’éducation et de formation ainsi que de santé publique et de vieillissement actif. Les domaines prioritaires suivants y sont présentés:
• intégrité du sport , notamment la lutte contre le dopage, la lutte contre le trucage de matchs, la protection des mineurs, la bonne gouvernance et l’égalité entre les femmes et les hommes;
• dimension économique du sport, notamment le financement durable du sport, l’héritage des grands événements sportifs, les avantages économiques du sport et l’innovation;
• sport et société, notamment la pratique d’une activité physique bienfaisante pour la santé, le bénévolat, l’emploi dans le sport, ainsi que l’éducation et la formation dans le sport.
Le  Conseil devrait également adopter des conclusions sur l’égalité entre les femmes et les hommes dans le sport et les ministres examineront la viabilité économique, sociale et environnementale des grands événements sportifs.

Retrouvez ici l’ordre du jour

Et la note d’information

The European Healthy Lifestyle alliance publishes a manifesto for the 2014 European elections.

Posted by sportetcitoyennete on 20/05/14

The European Healthy Lifestyle alliance, with the contribution of major organisations in the field of sport, publishes a manifesto for the 2014 European elections.

The think tank Sport and CItizenship is proud to engage this collaboration and endorse those recommendations which have been forwarded to the running candidates to the European Parliament.

EU’s focus was merely on economic crisis management in past years, other priorities – public health in the first place – require Europe’s full attention in the period ahead. Obesity, a result of increasingly unhealthy behaviours – risks to become this century’s number 1 epidemic. Obesity not only threatens the lives of millions of Europeans, but also our society at large.

The European Healthy Lifestyle Alliance (EHLA) urges the EU to reverse this crisis. This is a joint effort. Each of us can take 3 simple but important Steps in the right direction: Eat well, Drink well and Move. But good intentions must be translated into Action. All parties concerned: decision-makers, health professionals, parents, schools, academics, etc. can contribute by raising awareness, education, best practice exchanges and policy coordination.

This Manifesto is about changes, lifestyle changes. Our lives are at stake. We count on your support to make Europe a healthier place. You can count on EHLA in the next 5 years: Together we can turn the tide: Eat well, Drink well, move… and ACT!

 

Read the manifesto

IV Congrès International “Dopage, Sport et Société”

Posted by sportetcitoyennete on 14/04/14

Du 26 février au 1er mars, le congrès “Dopage, Sport et Société” s’est déroulé à l’Université Polytechnique de Madrid (Espagne).

Sport et Citoyenneté était partenaire de cet événement.

Retrouvez les vidéos du colloque ici.

Plus d’informations ici.

 

Advertisement