Sport et Citoyenneté

Anthony Mette et Grégoire Besnard, membres du cabinet MB spécialisé en psychologie du sport et en psychologie sociale du sport, ont réalisé une étude portant sur les attitudes homophobes des sportifs.

Il apparaît grâce aux principaux résultats de cette étude que la population des sportifs présente des attitudes plus négatives envers l’homosexualité que les non-sportifs, notamment envers l’homosexualité masculine. D’une façon générale il semble, que ce soit les hommes qui présentent les attitudes les plus négatives à l’encontre des homosexuels aussi bien gays et lesbiennes, plutôt que les femmes. Ces données concordent donc avec les précédentes qui ont été effectuées en Amérique du Nord, par Roppert & Halloran en 2007.

L’échantillon interrogé n’ayant permis d’effectuer des analyses comparatives entre les différentes activités physiques et sportives, une seconde étude sera lancée par le cabinet MB en partenariat avec la DRJSCS Aquitaine portant sur l’évaluation d’un éventuel effet, en fonction du type de sport, du niveau de pratique et d’autres variables environnementales. Selon le cabinet, la juxtaposition de ces études devrait permettre d’obtenir l’état des lieux objectif des attitudes homophobes dans le sport français.

322 personnes dont 162 femmes et 160 hommes avaient accepté de répondre au questionnaire mis en ligne pour l’étude. La moyenne d’âge était de 26,84 ans et 242 personnes se définissaient comme sportives contre 80 comme non sportives.

Le cabinet MB intègre une équipe de psychologues du sport et de la santé, en Aquitaine et se place dans une démarche d’évaluation, de prévention et de promotion de la santé, dans le champ sportif.

Plus d’informations

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print