Sport et Citoyenneté

Les stades, sont depuis quelques temps, devenus des infrastructures subissant des transformations révolutionnaires et ; au cœur même des changements, dans la manière de consommer ou de pratiquer le sport. Complexes de plus en plus technologiques, s’ouvrant à de nouveaux modes de répartition urbaine et se définissant davantage comme des aires de loisirs et non uniquement des lieux de spectacles (sportifs ou non). Les enjeux en la matière et les coûts démentiels liés à de telles constructions ont naturellement modelé ces nouvelles pratiques et proposé des stratégies de rentabilité pour les années à venir. Souvent calqués sur les équipements Outre-Atlantique – particulièrement avancés en matière d’intégration locale et précurseur d’attractivité régionale – les stades de la nouvelle ère ont pour objectifs de devenir des véritables lieux de vie, de rassemblement social et d’échanges.

Ainsi, afin de réunir des moyens de financement suffisant pour ce type d’ouvrage, les décideurs ont désormais recours à des partenariats public- privé (PPP). Le naming est aussi l’une des alternatives choisies pour amortir les coûts de revient. Bien présent et cela depuis un certain temps, dans les nations anglo-saxonnes, ce procédé permettant à une entreprise ou un groupe privé de porter le nom d’une enceinte sportive, a fait son apparition en France avec le stade de l’agglomération mancelle. Il devrait encore se développer sur le territoire français et plus largement européen, dans un certain nombre de stades en voie de rénovation, d’agrandissement ou de construction dans les années à venir.

Une nouvelle fois, relativement précurseur, les Etats-Unis sont en train d’explorer la piste d’un naming caritatif avec le club du Kansas City Sporting Club. Le stade du club se nommera ainsi le Livestrong Sporting Park en référence à la fondation engagée dans la lutte contre le cancer et soutenue par le coureur cycliste multiple vainqueur du Tour de France, Lance Armstrong. Une initiative charitable qui donnerait à être reproduite pour les infrastructures ayant d’ores et déjà rentabilisé leurs frais de montage. Pourtant certains font part de leurs inquiétudes sur ce projet qui à priori se pose en acte généreux et bienfaisant, mais qui est directement lié financièrement (et phonologiquement) à l’organisme commercial Livestrong.com (site internet dédié à la prescription de conseils en nutrition, santé et coaching personnel). Un charity business qui ne semble pas totalement désintéressé.

Pourtant il faut reconnaître que stade et actions sociales peuvent faire relativement bon ménage : en résulte une structure de divertissements, de shows et de sports en tout genre, réunissant une assistance imposante confinée dans une seule et même enceinte. L’occasion donc de porter des messages qui puissent être largement entendus et pris en considération. Le réseau Healthy Stadia profite de ce type de structures, amplement visité, pour promouvoir l’idée de « stades sains ».

Du fait de leur ancrage local et de leur pouvoir d’attraction, les stades peuvent être un outil signifiant pour éduquer et sensibiliser aussi bien sur la santé ou le développement durable et être vecteur d’un certain bien-être social. Plusieurs programmes sont mis en œuvre via les associations membres du réseau et les entités partenaires comme par exemple « Respect Your Health » dans le cadre de l’UEFA EURO 2012 en Pologne, ou encore le projet « Scoring for Health » qui s’appuie sur le potentiel des joueurs professionnels comme modèles auprès des enfants afin d’inciter à la pratique de l’activité physique et prôner une nutrition saine et adaptée. A l’origine de ce réseau, l’organisation caritative Heart of Mersay, avait lancé en 2005 un projet sur la localité de Liverpool et avait connu un accueil intéressant. Le réseau a pu se développer : il compte désormais 191 membres dont 143 enceintes sportives et travaille à s’étendre encore plus. Son travail et ses missions sont réalisés également à destination des instances dirigeantes étatiques et locales, du mouvement sportif et des clubs ; afin de promouvoir cette idée de « stades sains », catalyseur de bien-être social.

Une entrée dans le stade des nouveaux stadium !

Plus d’informations

Informations sur Healthy Stadia

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print