Sport et Citoyenneté

La deuxième édition du Forum international sur le sport au service de la paix et du développement s’est tenu les 10 et 11 mai 2011 au siège des Nations Unies à Genève. A l’issue de ces deux journées d’échanges, une série de recommandations a été adoptée visant à utiliser le potentiel du sport pour encourager le changement.

Organisé conjointement par le Comité International Olympique (CIO) et le bureau des Nations Unies pour le sport au service du développement et de la paix, ce forum de deux jours s’est intéressé à la contribution du sport à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), à l’héritage pérenne que de grands événements sportifs comme les Jeux Olympiques peuvent laisser sur le plan humain et au développement d’une culture de paix par le sport.

Dans les recommandations, les participants appellent les Nations Unies à faire de l’accès à l’éducation physique et sportive l’un des indicateurs du développement humain; ils préconisent également le recours à des outils d’évaluation communs pour observer l’impact du sport sur le développement socio-économique et invitent les États membres de l’ONU à soutenir et observer la Trêve olympique.

« Les recommandations adoptées aujourd’hui sont les dernières mesures en date prises de concert avec l’ONU pour promouvoir, de façon concrète et proactive, la paix et le développement par le sport » a déclaré aujourd’hui le président du CIO, Jacques Rogge. « La question n’est pas de savoir si le sport contribue à l’amélioration de la société – c’est un point sur lequel nous sommes tous d’accord. La vraie question est de savoir comment renforcer son influence et rendre cette contribution encore plus concrète. »

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, s’est lui aussi adressé à l’assistance : « Le sport est aujourd’hui un langage universel, un dénominateur commun qui fait tomber tous les murs, toutes les barrières. Le sport est une industrie planétaire dont les pratiques peuvent avoir une incidence sur le plan mondial. Et par-dessus tout, le sport est un instrument puissant au service du progrès et du développement. »

Plus d’information sur ces recommandations

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print