Sport et Citoyenneté

Le 20 juillet à Paris, la secrétaire d’Etat à la santé, Nora Berra, a présenté en conseil des ministres les grandes lignes du troisième PNNS pour 2011-15 et du PO 2010-13. Le plan obésité a pour objectif de répondre à la croissance du nombre de sujets gravement atteints. Le Parlement a institué en 2010 un programme gouvernemental quinquennal relatif à la nutrition et à la santé (Code de la santé publique article L3231-1) ainsi qu’un programme gouvernemental pour l’alimentation (Code rural, article L230-1).

Le PNNS traite de la nutrition comme déterminant de la santé. Le PO le complète par l’organisation du dépistage, de la prise en charge des patients ainsi que par une dimension importante de recherche.

L’amélioration de l’état nutritionnel de la population constitue un enjeu majeur pour les politiques de santé publique menées en France, en Europe et dans le monde. Une nutrition satisfaisante est un facteur de protection de la santé. Les avancées de la recherche ont précisé le rôle que jouent l’inadéquation des apports nutritionnels et l’insuffisance d’activité physique dans le déterminisme de nombreuses maladies. Le Programme national nutrition santé (PNNS) a été initié en 2001 et prolongé en 2006. Il a fourni un cadre de référence et produit de nombreux outils et mécanismes incitatifs, servant de support aux actions. Il a permis la mobilisation de nombreux acteurs (ministères, élus locaux, professionnels des domaines de la santé, de l’activité physique, de l’éducation ou du domaine social, acteurs économiques et bénévoles).

4 axes majeurs ont été développés tout au long de ce programme :

– la poursuite des objectifs nutritionnels visant la réduction de la consommation de sel, de graisses et de sucres, la consommation de fruits et légumes, ainsi que la lutte contre certaines carences.

– la promotion de l’activité physique pour tous en l’adaptant aux publics en situation de handicap, aux personnes défavorisées, âgées ou atteintes de maladies chroniques.

– le renforcement du dépistage et la prise en charge de la dénutrition.

– la promotion du PNNS comme référence pour les actions de nutrition à travers le développement des chartes d’engagement des collectivités territoriales, des milieux associatifs et des entreprises.

 

Téléchargez en ligne le Programme complet

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print

Comments

Comments are closed.