Sport et Citoyenneté

 

Le sport reflète les inégalités auxquelles les femmes sont confrontées dans la société. Par essence, le sport est masculin. Il ne reste alors que peu d’espace aux femmes pour leur pratique sportive. Elles se cantonnent donc à quelques disciplines sportives, demeurant dans l’ombre des hommes, même dans la sphère du sport de haut niveau. Malgré la qualité du spectacle sportif qu’elles offrent au grand public, les prouesses et les défis qu’elles relèvent avec brio, les femmes peinent à attirer l’attention médiatique.

Cependant, des outils peuvent encore être utilisés pour rééquilibrer la tendance : l’action du ministère des Sports, les politiques conduites par certaines fédérations en direction des femmes, les initiatives de certaines Collectivités Territoriales ou encore le rôle positif du sport à l’école, qui constitue un précieux laboratoire de la parité et de la mixité.

La délégation formule 24 propositions pour développer la pratique sportive féminine sur l’ensemble du territoire et faire progresser l’égalité dans l’encadrement des politiques sportives et dans le sport de haut niveau.

Dans la perspective des prochains Jeux olympiques de Londres, elle appelle le Mouvement olympique à assurer pleinement le respect de trois principes consacrés par la Charte olympique :

  • le principe de neutralité du sport qui s’oppose au port de signes religieux par les athlètes,
  • le refus de toute discrimination fondée sur le sexe
  • le principe d’égalité entre femmes et hommes.

Plus d’informations

 

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn1
Author :
Print