Sport et Citoyenneté

Le Conseil Education, Jeunesse, Culture et Sport du Conseil de l’Union Européenne a rendu sa conclusion sur la lutte contre le trucage de matchs les 28 et 29 novembre 2011 à Bruxelles.

Voici quelques extraits des recommandations du Conseil.

 

Le Conseil de l’Union Européenne invite les Etats Membres à :

  • encourager l’élaboration de programmes éducatifs, en s’appuyant par exemple sur l’expérience d’anciens sportifs, pour mieux sensibiliser les athlètes et les dirigeants sportifs
  • encourager une coopération étroite et l’échange d’informations entre toutes les parties concernées afin de lutter efficacement contre le trucage de matchs
  • envisager la possibilité de réaliser des études sur le trucage de matchs, qui s’attacheraient à définir l’ampleur du phénomène et à recenser les problèmes existantsainsi que les solutions qui peuvent y être apportées (lire la suite).

Il encourage également le Conseil de l’Union Européenne, la Présidence et la Commission Européenne à :

  • suivre les travaux en cours au sein de différentes enceintes internationales,
  • soutenir les travaux futurs au sein du groupe d’experts ” Bonne gouvernance dans le domaine du sport “
  • inclure dans les accords internationaux pertinents, au niveau national et au niveau de l’UE,
  • compte tenu des résultats des études en cours, réfléchir sans plus attendre à une déclaration politique associant les pouvoirs publics, le mouvement sportif et les opérateurs de paris (lire la suite).

Enfin, le Conseil de l’Union Européenne suggère à la Commission Européenne de :

  • envisager de lancer une étude dressant l’état de la situation en ce quiconcerne le trucage de matchs dans l’UE et ailleurs
  • envisager de mettre à l’essai des projets transnationaux destinés soutenir l’action de prévention contre le trucage de matchs
  • étudier la possibilité de présenter une proposition de recommandation du Conseil sur la lutte contre le trucage de matchs
  • inclure la question de la lutte contre le trucage de matchs, notamment en ce qui concerne les paris clandestins, dans ses relations et contacts bilatéraux avec les paystiers concernés (lire la suite).

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print