Sport et Citoyenneté

Résumé :

Défendre l’éthique sportive est vital pour remédier aux problèmes de la corruption, de la violence, de la drogue, des extrémismes et autres discriminations. Le sport reflète ni plus ni moins les sociétés dans lesquelles il s’inscrit. Cependant, si le sport doit rester porteur de bénéfices pour l’individu et les sociétés, il ne peut se permettre de négliger ses valeurs éthiques ou ignorer ces fléaux.

Le rôle primordial du Conseil de l’Europe et de l’Accord partiel élargi sur le sport (APES) pour relever les nouveaux défis de l’éthique sportive a été confirmé par la 11e Conférence du Conseil de l’Europe des ministres responsables du sport, à Athènes les 11 et 12 décembre 2008. Cette impulsion politique a été donnée le 16 juin 2010 par le Comité des Ministres avec l’adoption d’une mise à jour du Code d’éthique sportive (Recommandation CM/ Rec(2010)9) aux Etats membres, soulignant la nécessaire coordination entre les gouvernements et les organisations sportives.

L’APES a préparé la conférence ministérielle et approfondi ses travaux lors d’une conférence internationale organisée avec l’université de Rennes qui a rassemblé des dirigeants politiques, des sportifs et des représentants associatifs. Les expériences majeures présentées à cette conférence ainsi que les réflexions suscitées sont relatées dans cet ouvrage. Tous les auteurs partagent le même souci de parvenir à des actions concrètes – notamment en termes de création de normes – qui s’inscrivent pleinement dans le mandat de l’APES et donnent un véritable élan à la promotion des valeurs du Conseil de l’Europe.

Plus d’informations

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print