Sport et Citoyenneté

Le ministre des Sports David Douillet a installé lundi 16 janvier à Paris la Conférence nationale du sport composée de 31 membres : des représentants de l’Etat, des collectivités locales, du mouvement sportif et du monde économique. Ces acteurs du sport travailleront en concertation afin favoriser la cohérence de leurs actions respectives dans le développement et la promotion du sport. Des sujets tels que le sport pour tous, le poids économique du sport, l’éthique dans le sport ou le haut niveau seront abordés.

La veille, le Journal officiel publiait le décret n°2012-45 du 13 janvier 2012 portant création de cette nouvelle instance. Annoncée un an plus tôt par Chantal Jouanno, ancienne Ministre des Sports, sous le nom d’ ” Assemblée du sport “, la conférence a pris de l’envergure. Initialement prévue pour accueillir 180 membres répartis en cinq collèges de 36 représentants (Etat, élus, monde économique, mouvement sportif et société civile), elle est composée de 31 membres où la société civile est absente et où les élus territoriaux sont bien représentés. Une grande nouveauté pour les collectivités et les entreprises qui n’étaient pas associées aux décisions auparavant. En effet, le ministre David Douillet déclarait : ” Le sport est l’affaire de tous. Il est l’affaire de l’Etat, du mouvement sportif. Il est aussi l’affaire des collectivités territoriales devenues des acteurs primordiaux des politiques sportives. Enfin, les entreprises souhaitaient également être associées. Pendant longtemps, on a eu tort de ne les voir que comme une source de financement. Il y a une vraie envie de leur part et un réel intérêt pour nous tous à ce qu’elles participent à la stratégie du sport français. ”

Parmi les 31 membres de la conférence seront présents pour représenter :

  • l’Etat : le député et ancien ministre Jean-François Lamour, le directeur de l’INSEP et les représentants des ministres de l’Education nationale et de la Jeunesse
  • le mouvement sportif : Denis Masseglia et Patrick Wolff, président de l’association des ligues de sport professionnel
  • les Collectivités territoriales : des élus locaux responsables du sport
  • le monde économique : entre autres Philippe Joffard, PDG de Lafuma et président du comité sport du Medef et Christophe Blanchard-Dignac, président de la Française des jeux et à ce titre l’un des principaux financeur du sport français via le Centre national pour le développement du sport (CNDS)

” Les groupes de travail mis en place pendant la première phase de l’Assemblée du sport nous ont permis d’ouvrir un premier espace de dialogue et d’échange. Il en a résulté 313 préconisations. C’est une boîte à idées qui va nous servir à avancer concrètement “, a précisé David Douillet. Une dizaine de chantiers devraient voir le jour. Un premier tour de table a déjà permis de mettre en avant la volonté de créer un compte satellite sur le sport et d’approfondir les questions liées à l’emploi et à la formation ainsi qu’au sport pour tous. La conférence démarre fort : deux réunions à venir en février et en mars.

Plus d’information

 

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print