Sport et Citoyenneté

L’UNICEF reconnaît le rôle capital du sport et des jeux physiques dans la vie des enfants. Comme le souligne Roger Moore, Ambassadeur de l’UNICEF, « Des enfants sont allés sur les champs de bataille. Nous devons tous agir pour qu’à l’avenir les enfants restent sur les terrains de jeu. ».

 

 

A son niveau le plus fondamental, le sport et le jeu sont un droit de l’enfant, ainsi que le décrit l’Article 31 de la Convention relative aux droits de l’enfant. Les Etats, y lit-on, « reconnaissent à l’enfant le droit au repos et aux loisirs, de se livrer au jeu et à des activités récréatives propres à son âge, et de participer librement à la vie culturelle et artistique ».

S’ajoute à cela un vaste consensus sur l’importance cruciale de l’activité physique sur le développement physique, mental, psychologique et social des enfants et des adolescents. En faisant du sport, un enfant peut améliorer simultanément sa santé et ses performances scolaires et la pratique du sport peut contribuer à faire baisser la criminalité.

L’UNICEF est convaincue que le sport peut être un outil programmatique efficace pour atteindre divers buts dans les domaines de la santé, éducation, égalité des sexes, VIH/SIDA, protection de l’enfant, développement de l’enfant. C’est là le concept du sport pour le développement : le sport n’est pas seulement un but en soi, c’est aussi un outil qui aide à améliorer la vie des enfants, des familles et des communautés entières.

Le sport permet d’apprendre des valeurs telles que la confiance en soi et la prise d’initiative, il enseigne les principes fondamentaux de la tolérance, de l’ouverture aux autres et du respect. Beaucoup d’enfants souffrent des conséquences de la guerre et de la pauvreté ou encore de la menace du VIH/ Sida. Même dans les pires circonstances, ils continuentà jouer et ils joueront partout, sur les terrains de sport, comme dans les camps de réfugies. Le sport: un outil efficace pour le rétablissement psychosocial des enfantsvictimes de violence.

La Directrice générale de l’UNICEF, Carol Bellamy, déclare : « La vision de l’UNICEF est claire. Nous voyons des garçons et des filles courir sur des terrains de jeux nouvellement construits ou remis à neuf. Nous voyons les écoles offrir tous les jours des cours d’éducation physique et des espaces où les enfants non scolarisés pourront jouer et passer du temps en toute sécurité. Nous voyons les enseignants formés à l’éducation physique et les parents, les jeunes et autres membres de la communauté recrutés pour entraîner des équipes. Nous voyons nos enfants grandir en bonne santé, soutenus par leur famille et leurs amis, bien préparés à entrer dans le monde du travail et à assumer leurs responsabilités de citoyens. »

L’UNICEF a donc clairement identifié les enjeux du sport pour le développement international. Elle a défini plusieurs axes de travail :

  • Sport et suivi et développement du jeune enfant
  • Sport et éducation de qualité
  • Sport et égalité des sexes
  • Sport et le VIH / SIDA
  • Sport et protection de l’enfance
  • Sport et handicap
  • Sport et développement des adolescents : incitation à la participation
  • Sport et conflit, de post-conflit et situations d’urgence

Plus d’informations

 

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn1
Author :
Print