Sport et Citoyenneté


En tant que partenaire privilégié de l’ONG internationale Sport Sans Frontières, le think tank Sport et Citoyenneté ne pouvait pas manquer cette occasion de mettre en lumière les actions qu’elle a mené durant cette dernière année.

La vision de Sport Sans Frontières:

  • le sport comme vecteur puissant de rassemblement, puisqu’il favorise le rapprochement des communautés, l’intégration des plus vulnérables, l’apprentissage des règles de vie.
  • la défense des droits de l’enfant. En 1989, l’article 31 de la Convention internationale des droits de l’enfant reconnaissait que tout enfant doit pouvoir accéder aux loisirs et aux jeux, activités indispensables pour favoriser son équilibre physique et psychique.Ce droit fondamental reste inaccessible à des millions d’enfants et de jeunes dansle monde. Sport Sans Frontières et ses partenaires agissent au quotidien depuisplus de douze ans pour le faire appliquer.
  • être acteur de son propre développement, puisque son rôle est d’apporter aux acteurs locauxdes compétences en matière d’animation sportive comportant une dimensionpédagogique ou thérapeutique.

Les actions de Sport Sans Frontières :

  • aider à surmonter les traumatismes, puisque le sport et le jeu sont des outils efficaces pour aider les enfants et les populations à évacuer un traumatisme, suite à une guerre, une catastrophe naturelle ou des actes de maltraitance.
  • favoriser une éducation active. En effet, le sport et le jeu constituent également l’un desmeilleurs moyens pour transmettre des messagesqui participent à l’éducation des enfants. I l permetd’aborder des problématiques sensibles et de réduireles comportements à risque.
  • promouvoir le vivre ensemble, puisque en tant que langage universel et facteur de cohésion sociale, le sportpeut favoriser le rassemblement des communautés.Il enseigne le respect, l’ouverture et le vivre ensemble suret en dehors du terrain.

Ces actions sont réparties en quatre coins du monde : en France (où SFF a initié un nouveau programme à destination des enfants vulnérables en France), au Kosovo (où SSF favorise la réconciliation et le dialogue interethniques), en Afghanistan (où SSF contribue à la reconstruction du tissu social en favorisant l’émancipation des femmes et l’éducation à la paix), au Burundi (où SFF oeuvre en faveur de la reconstruction du tissu social en utilisant le sport comme un outil de réconciliation et de promotion des valeurs citoyennes) et en Haïti (où SFF accompagne les enfants et les jeunes dans les écoles et les camps de déplacés de Port-au-Prince).

Cette association a su s’entourer de sportifs porteurs de valeur tels que Nikola Karabatic, qui est également le parrain de la première saison du Club Solidaire crée en partenariat avec le Ministère des sports. Des actions de promotion sont également menées en parallèle, comme les enchères solidaires qui ont eu lieu en novembre dernier.

Le think tank Sport et Citoyenneté est fier de soutenir Sport Sans Frontières qui mène des actions remarquables en faveur des enfants à travers le monde.

Retrouver le rapport

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn1
Author :
Print