Sport et Citoyenneté

Le think tank Sport et Citoyenneté en partenariat avec KNOW, le réseau femme du cabinet Kurt Salmon, est heureux d’accueillir la navigatrice Anne Liardet lors d’un déjeuner de présentation le Lundi 18 juin, de 12h00 à 14h00 dans les bureaux du cabinet de conseil Kurt Salmon à Neuilly.

Aux côtés de son parrain Bruno Gaccio (ex-auteur emblématique des Guignols de Canal +) et de sa marraine Aude de Thuin (fondatrice du Women’s forum), Anne Liardet vous présentera son projet Egalité pour le Vendée Globe 2012-2013.

Anne qui est en discussion avancée avec les collectivités territoriales de Bretagne dont Brest, recherche encore des partenaires pour partir autour du monde. Son bateau qui portera la cause de l’Égalité femmes-hommes bénéficiera par ailleurs d’un suivi régulier sur les chaînes du Groupe Canal+.

L’homme de télévision et de spectacle Bruno Gaccio est connu pour son engagement en faveur de l’égalité. Il le prouve, en devenant le parrain du bateau d’Anne Liardet dans le Vendée Globe, lequel portera la cause de l’égalité femme-hommes, autour du monde. Mais ce projet aura aussi une marraine en la personne de l’entrepreneur Aude de Thuin, fondatrice du Women’s Forum et auteur de “Femmes si vous osiez : le monde s’en porterait mieux“. Des soutiens qui font sens, à l’heure où Anne Liardet cherche encore quelques partenaires pour boucler son projet.

« Mon projet est certes de repartir en mer, mais il deviendrait un rêve si ce tour du monde pouvait servir la cause de l’Égalité entre les femmes et les hommes. J’aimerais entraîner dans le sillage de ce beau projet quelques femmes chefs d’entreprises pour lesquelles je porterai fièrement la marque et la sensibilité qu’elles nourrissent pour la cause de l’Égalité… ». Ainsi s’exprimait la navigatrice Anne Liardet le 8 mars dernier, quand elle dévoilait – le jour de la journée Internationale de la femme – son projet de partir seule autour du monde, le 10 novembre prochain aux Sables d’Olonne.

Soutenir Anne Liardet est toujours possible

Côté financement, Anne Liardet a imaginé un montage original, basé sur dix tickets d’entrée à 250 000 euros. Autrement dit la possibilité pour de simples PME de disposer de l’extraordinaire plateforme médiatique que représente “l’Everest des Mers”. Un investissement plus que raisonnable (l’équivalent d’une saison en monotype Figaro) compte tenu des retombées médiatiques exceptionnelles du Vendée Globe : 59 millions d’internautes, 1,7 million de téléspectateurs et le travail de 2400 journalistes du monde entier lors de la dernière édition.

Aujourd’hui, quelques premiers partenaires ont déposé une promesse d’engagement, mais il reste encore des places pour saisir cette opportunité et partir avec Anne autour du monde, participer avec elle à cette extraordinaire aventure maritime, tout en soutenant la juste et belle idée de l’égalité femmes-hommes. Il reste six mois pour s’associer à ce projet, aux côtés d’une des grandes dames de la mer. Aux côtés d’un grand marin.

Ils ont dit :

Aude de Thuin : J’ai accepté d’être la marraine du bateau d’Anne Liardet pour deux raisons. La première est que je la trouve très courageuse. La deuxième est que j’aime cette démarche d’inscrire en grand le mot “Égalité” sur son bateau et de porter ce message autour du monde. Il n’y a pas un homme qui ferait une chose pareille ! Un mec aurait sans doute un message plus égotique, alors que son message à elle est universel. Et puis je suis une femme de coups de coeur et j’en ai un, un vrai, pour le projet d’Anne. Peut-être parce que je suis Bretonne aussi et que j’ai senti du granit là-dedans!”

Bruno Gaccio : La bataille pour l’égalité homme-femme ne sera jamais gagnée sans des femmes comme Anne Liardet. Dans un monde de marins, porteur d’une forte imagerie masculine, elle n’est pas une femme marin. Elle est « marin ». C’est en tous cas comme ça que les hommes qu’elle devance dans les courses la considèrent. Il n’y a que sur le quai que les spectateurs les moins avertis voient une « femme marin ». Alors pour tous ceux qui sont sur le quai et pour ne pas qu’ils y restent à vie, je m’embarque dans son aventure, pour qu’elle fasse le Vendée Globe, pour qu’elle y figure bien et pour qu’à l’arrivée on applaudisse un exploit, pas une femme qui a fait un exploit. Comme le dit Alain Mingam : devant le tribunal des flots, homme et femmes sont à égalité. C’est un symbole qui parle bien plus que tous les discours. Je suis fier d’être le parrain de ton futur bateau Anne. Très fier.”

Vous êtes attendus pour partager avec elle le 18 juin prochain son parcours, son engagement et cette aventure humaine sans précédent.

Cet évènement est ouvert à tous, merci de confirmer votre présence : ines.boutar@sportetcitoyennete.com

Plus d’informations sur www.sportetcitoyennete.com ou sur www.mer-media.com

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn2
Author :
Print