Sport et Citoyenneté

Les eurodéputés appellent les États membres à renforcer leurs efforts contre la corruption dans le sport, en mettant notamment en place des sanctions communes contre le trucage de matchs, dans une résolution qu’ils ont adoptée jeudi 14 mars.

Rédigée par les groupes PPE, S&D, Verts/ALE, ADLE et CRE, la résolution demande aux États de « créer des organes nationaux en vue d’accroître la coordination et l’échange d’informations », indique un communiqué du PE. Pourrait, par exemple, être favorisé l’accès des autorités nationales à l’identité des personnes impliquées dans des affaires de corruption afin de les empêcher de déplacer leurs activités illégales dans un autre pays de l’UE. Les États membres sont aussi invités à mettre sur pied des « équipes d’enquête communes afin de lutter contre les sites de paris illégaux et anonymes dans l’ensemble de l’Union ».

La Commission européenne – qui a abordé le problème dans son plan d’action d’octobre dernier sur les jeux et paris en ligne (EUROPE n° 10716), serait bien inspirée de s’attaquer aux « paradis de paris asiatiques » et de renforcer sa collaboration avec ces pays tiers, stipule la résolution. Un code de conduite applicable à tous les joueurs, arbitres et personnel technique serait également bienvenu, tout comme des mesures de protection des mineurs. Cette résolution du PE, non contraignante, est une contribution à la future recommandation spécifique que la Commission adoptera cette année !

 

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print