Sport et Citoyenneté

La cinquième conférence mondiale des ministres du sport (MINEPS) des États Membres de l’Unesco se tenait à Berlin du 28 au 31 mai. A l’issue de cette conférence, les participants ont adopté une série de recommandations portant sur l’assainissement du sport, sur le partage des bénéfices socio-économiques du sport et sur l’accès au sport pour tous.


La conférence de Berlin qui avait été ouverte par le secrétaire de l’ONU, Ban Ki-Moon, a débouché sur une déclaration reprenant des recommandations sur l’assainissement du sport et sur son accessibilité. Dans la déclaration de Berlin, le sport est présenté comme un droit pour tous quels que soient l’origine ethnique, l’âge, le handicap, l’orientation sexuelle, le niveau de ressource, le milieu social ou culturel.

La directrice générale de l’Unesco Irina Bokova soulignait au début de la conférence que le sport globalisé avait besoin d’une réponse globalisée. La feuille de route adoptée par les ministres du sport des États Membres de l’Unesco est composée de deux volets pour répondre aux problématiques sportives. D’une part, l’accès au sport pour tous est prôné afin de développer les vertus éducatives et d’intégration du sport. D’autre part, la tolérance zéro par rapport au dopage, à la corruption et au truquage de matches est préconisée.

Des recommandations spécifiques ont été prises sur le renforcement de la gouvernance dans le sport à travers une plus grande transparence du processus d’organisation des compétitions sportives. L’accent a aussi été mis sur les valeurs d’intégrité et d’accès au sport afin de renforcer la coopération internationale entre les gouvernements et les acteurs du monde sportif. De même, l’importance du sport dans le cadre scolaire ainsi que la garantie d’accès au sport pour les personnes handicapées et marginalisées ont été rappelées.

La déclaration est le fruit de longues années de négociations entre les représentants de gouvernements et les ministres des sports de plus de 130 pays ainsi que de nombreux acteurs du sport impliqués dans les discussions. L’UNESCO invite ses États Membres à s’engager pleinement dans la mise en œuvre des recommandations qui ont été détachées lors de cette conférence de Berlin.

Plus d’informations

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print