Sport et Citoyenneté

Le 4 et 5 juillet 2013, le Conseil de l’Europe et le Ministre de l’éducation, de la culture et des sciences des Pays-Bas organisent à Amsterdam une conférence sur “les médias et l’image de la femme”. Sport et Citoyenneté, partenaire du Conseil de l’Europe dans le domaine du sport en tant que membre du Comité consultatif de l’accord partiel élargi sur le sport(APES), est aussi très engagé sur le thème de la médiatisation des femmes dans le sport et soutient cette initiative.

Partant du constat que les images que nous recevons influencent considérablement notre vision du monde, et que la visibilité de la femme dans les médias est limitée, le Conseil de l’Europe a lancé cette conférence afin de promouvoir l’égalité des sexes dans les médias. Mais l’initiative du Conseil de l’Europe va encore plus loin. Il s’agit de réfléchir aux moyens de mettre fin aux stéréotypes sexués encore bien présents dans les médias.

Depuis les années 1980, le Conseil de l’Europe a été actif dans la thématique du genre et des médias. Il a développé des recommandations dans lesquelles il insiste sur le rôle que les médias doivent jouer dans la transmission de valeurs favorisant le changement social. Cette conférence s’inscrit dans le cadre du plan d’action adopté par les ministres responsables de l’égalité entre les hommes et les femmes à Bakou en 2010. A ce titre deux préconisations opérationnelles avaient été adoptées. D’une part, il s’agit d’adopter des stratégies pour combattre les stéréotypes dans les médias. D’autre part, le but est d’identifier des bonnes pratiques à mettre en place dans les médias face aux stéréotypes de genre.

Dans le domaine du sport, notre think tank a également fait le constat de la sous-médiatisation et de l’hypersexualisation de la femme. Même lorsque les sportives atteignent un stade de la compétition plus élevé que les sportifs masculins, la médiatisation est plus faible. L’exemple de l’équipe de football féminine de l’Olympique Lyonnais est souvent donné à ce sujet. Sur ces trois dernières saison, les Lyonnaises ont gagné deux fois la Ligue des Champions et ont atteint une fois la finale de la compétition suprême. Pourtant leur couverture médiatique a été très largement inférieure à celle de l’équipe de football masculine du PSG qui n’a pas dépassé les quarts de finale de la compétition.

Les rares sportives qui bénéficient d’une couverture médiatique importante sont généralement celles qui acceptent de développer une image qui met en avant leur beauté et leur physique plutôt que leurs qualités d’athlètes. Ces femmes sont bien souvent dépendantes de leurs sponsors qui veulent contrôler leur image afin d’avoir un retour sur investissement. Les championnes, dont la médiatisation est souvent limitée et ponctuelle, servent alors trop peu de modèles aux jeunes filles dans la pratique du sport.

Tout comme le Conseil de l’Europe dans cette conférence, Sport et Citoyenneté cherche à développer des bonnes pratiques pour valoriser l’image de la femme et des sportives dans les médias. Les médias apparaissent être un levier indispensable pour sensibiliser la population sur les questions d’égalité entre hommes et femmes. Mais surtout, la place de la femme dans les médias devrait être réévaluée en définissant les évènements féminins comme “intérêt majeur” afin d’obliger une diffusion large de ces évènements. Les réflexions sur les bonnes pratiques à adopter ne sont jamais suffisantes compte tenus des progrès qui restent à accomplir pour atteindre l’équité entre hommes et femmes.

Plus d’information sur la conférence

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print