Sport et Citoyenneté

Les valeurs véhiculées par le sport telles que le respect de l’adversaire, le fair-play et le self-control font partie d’un code d’éthique à respecter. Pourtant, le débordement des règles et des valeurs du sport est constaté avec des phénomènes de tricherie, de dopage ou d’insultes. Pour autant le sport possède, par ses valeurs, un potentiel éducatif fort. Dans cet ouvrage qui vient de paraitre sur l’éthique du sport, des nombreuses contributions permettent de faire avancer la réflexion sur l’éthique du sport.

L’ouvrage, sous la direction de Bernard Andrieu, fait un état des lieux de l’éthique du sport. L’idée est de se demander, d’une part, s’il existe une morale universelle du sport en revenant sur l’olympisme, le fair-play ou encore de la pédagogie du sport. D’autre part, il s’agit pour les auteurs d’étudier comment l’éthique est appliquée dans le sport que ce soit dans les médias, dans les cas de dopage ou encore face aux discriminations.

Enfin, dans un troisième temps, le thème de l’agentivité éthique est traitée. L’agentivité éthique est une conception par laquelle on considère que les sportifs peuvent avoir des valeurs éthiques sans qu’aucune institution ne leur ait imposées. Dans cette partie, les thèmes de la réinsertion, de l’engagement corporel ou du bien-être sont abordés.

Parmi les prestigieux contributeurs qui ont participé à cet ouvrage, on retrouve Jean Corneloup et Michaël Attali, membres du comité scientifique de Sport et Citoyenneté.

Plus d’information

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print