Sport et Citoyenneté

Sur invitation de la Présidence italienne du Conseil de l’Union européenne, Patrick KANNER, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, a participé ce mardi 21 octobre à Rome à la réunion des ministres des Sports de l’Union Européenne sur le fair-play financier de l’UEFA (Union des associations européennes de football), en présence du Président de l’UEFA Michel PLATINI.

L’occasion de rappeler la priorité accordée par la France à une régulation européenne du sport professionnel afin de faire face aux menaces qui pèsent sur l’éthique du sport et l’équité des compétitions sportives.

« Un certain nombre de dérives liées à l’hyper financiarisation du sport professionnel menacent aujourd’hui l’éthique du sport et l’intégrité des compétitions sportives et il est nécessaire que les bonnes pratiques insufflées par le mouvement sportif pour les préserver soient soutenues. Parmi ces bonnes pratiques figurent notamment les règles du fair-play financier de l’UEFA. Dans un secteur transnational par nature, il est nécessaire que règles soient partagées par l’ensemble des acteurs du sport professionnel. »

Lors de cette réunion, Michel PLATINI, a notamment présenté le fair-play financier, dispositif novateur de régulation financière mis en place par l’UEFA, que la France soutient pleinement. La France a appelé à un dialogue constructif entre mouvement sportif et autorités publiques, au niveau national comme européen, pour soutenir les outils de régulation mis en place par le mouvement sportif pour relever les défis auxquels le mouvement sportif ne peut seul faire face. La France salue à cet égard l’accord de coopération entre l’UEFA et la Commission européenne le 14 octobre dernier.

En marge de cette réunion, le ministre s’est entretenu avec Calogero MAUCERI, chef du « service national » en Italie, ainsi que des jeunes en service civil, dont le Président du Conseil italien, Matteo RENZI, vient d’annoncer une montée en puissance grâce notamment à la garantie européenne pour la jeunesse. Le Président Matteo RENZI a annoncé cet été la création d’un « service civil universel » pour 100 000 jeunes, pour leur permettre de s’approcher du monde du travail tout en contribuant à la formation d’une conscience publique et civique. Avec un taux de chômage de 43%, l’Italie doit recevoir 1.5 milliards d’euros dans le cadre de la garantie européenne pour la jeunesse. La France et l’Italie souhaitent que le développement du service civique en Europe soit au cœur de leur coopération bilatérale dans le domaine de la jeunesse.

 

Plus d’informations

Retrouvez également ici le discours d’Androulla VASSILIOU à l’occasion de cette réunion informelle des ministres des Sports de l’Union européenne

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print

Leave a Reply