Sport et Citoyenneté

 
Ce 8 juillet 2015 s’était ouverte au Palais Universitaire de Strasbourg, la première Université Européenne du Sport. Organisée conjointement par la Ligue de l’Enseignement, l’UFOLEP et l’USEP, cette initiative vise à promouvoir une nouvelle culture sportive européenne, démocratisée et plus accessible. Alors que l’évènement se clôturait ce vendredi 10 juillet, il convient de revenir sur les enjeux de ce rassemblement.

 

ufolep

 

Si Strasbourg est surtout connue pour accueillir le Parlement Européen ou le Conseil de l’Europe, la ville est également réputée pour être au cœur de bonnes pratiques concernant le sport. En effet, la capitale européenne a lancé dernièrement une initiative visant à réaliser des prescriptions médicales d’activité sportive. En accueillant cet évènement, la ville Alsacienne cherchait à réunir étudiants et experts universitaires, jeunes et spécialistes, afin de débattre et d’évoquer des thèmes aussi variés que l’éducation, la prévention par le sport, la santé, la mixité, la diversité et l’intégration dans et par le sport.

 

L’identité est un ensemble de valeurs communes qu’il convient d’entretenir et de développer. Sport et Citoyenneté a souvent milité pour que la société civile européenne soit en mesure de s’emparer du sport comme un fait social et l’intègre en tant que tel dans ses réflexions. Cette Université Européenne du Sport constitue une étape de plus dans cette voie.

En effet, outre les étudiants, étaient conviés mouvements et associations sportifs, organismes publics, sociaux ou médicaux, entreprises… Cela devait permettre d’échanger sur la prise en compte du sport dans les grandes orientations éducatives et sociales des politiques territoriales européennes. Pour ce faire, les trois grandes thématiques étaient « grandir avec le sport », « sport et santé » et « les enjeux du projet sportif territorial ». En plus de conférences plénières sur ces thèmes, des ateliers étaient mis en place, tels que « éducation par le sport », « sport et engagement citoyen », ou encore « sport et réduction des inégalités territoriales ».

 

 

 

 
Ufolep 3Sport et Citoyenneté était présent grâce à David Blough, administrateur du Think Tank mais aussi directeur de Pl4y International. A cette occasion, présentation a été faite des différents projets de Pl4yInternational comme celui en Haïti sur la prévention du Choléra ou encore un projet en France d’inclusion sociale et de lutte contre les discriminations liées au handicap. Il lui a été possible de mettre en avant une idée forte défendue par Sport et Citoyenneté: le sport n’est pas éducatif par essence. Ainsi « plus que des valeurs, il est aussi très important de produire du contenu pédagogique ».

 

Aujourd’hui, le sport est pratiqué régulièrement par 40% d’européens et est à présent bien intégré dans la vie et les pratiques des citoyens. De plus, plus de 35 millions de citoyens européens sont engagés dans une activité bénévole en lien avec le sport. L’omniprésence du sport dans les quotidiens peut amener à rapprocher le citoyen de l’Union Européenne, grâce aux valeurs que ces deux entités partagent. William Gaspirini, sociologue du sport à Strasbourg, l’a d’ailleurs confirmé lors de son intervention au Palais Universitaire : « Pour l’Union Européenne, le sport c’est plus qu’une activité physique, c’est une activité qui porte des valeurs ».

L’objectif affiché de cette université est de « construire une nouvelle culture sportive pour en favoriser l’accès à tous les publics et en partager les bienfaits ». En d’autres termes, cela met en lumière le fait qu’il n’est plus possible de dissocier les réflexions sur le sport de problématiques socio-économiques et culturelles plus larges, comme les inégalités territoriales, d’âge ou de genre.

Il relève de l’engagement d’un Think Tank européen que de participer à la mise en avant de la spécificité du sport afin d’engager un dialogue civique sur ses aspects sociaux, éducatifs et citoyens. En devenant partenaire de cet évènement, Sport et Citoyenneté tenait ainsi à promouvoir cette vision du sport comme un moyen de promotion de valeurs, éléments constitutifs d’une culture partagée et d’une citoyenneté européenne.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print

Comments

Leave a Reply