Sport et Citoyenneté

IMG_2819-2 (5)

Le sport a ce pouvoir unique de transcender les barrières existantes entre les êtres humains pour les fédérer dans l’effort. A ce titre, il fait partie des meilleurs remèdes contre l’obscurantisme, la discrimination et l’intolérance. C’est un langage universel ayant le pouvoir de rendre à l’homme son humanité, sa dignité.

 

Voilà le constat du club de football de Kraainem, en périphérie de Bruxelles, qui, depuis quelques mois, accueille toutes les semaines une vingtaine de réfugiés afghans, syriens, irakiens ou érythréens. Donner à ces jeunes la possibilité de se changer les idées autour d’un ballon de football, leur permettre d’avoir à disposition des cours de langue (français et néerlandais) et leur offrir un repas chaud, voici les missions que ce petit club de football s’est donné.

IMG_2806-2 (3)

 

« Le sport a une grande valeur d’intégration sociale. Cette initiative donne à ces jeunes le droit de regarder loin devant et d’espérer autre chose que ce qu’ils ont vécu avant d’arriver ici », Laurent Thieule, Président du Kraainem Football Club et Président du Think tank Sport et Citoyenneté

 

Ce mercredi 2 mars, la buvette du club s’est donc transformée en salle de réception pour une soirée riche en émotions à laquelle assistèrent de nombreux représentants politiques belges et européens parmi lesquels : Mr Tibor Navracsics, Mr Dimitris Avramopoulos , Mr Santiago Fisas et son assistant Carlos Parry, Mme Virginie Rozière et son assistante Mme Elodie Thirion, l’assistant de Mr Takkula, Ludwig Forrest, Mbo Mpenza, Szabolcs Horvath, Milica Petrovic , Yves Le Lostecque ou encore Emmanuel Foulon, des journalistes, des responsables sportifs mais aussi et surtout les joueurs de l’équipe de football de Kraainem et leurs nouveaux coéquipiers actuellement logés au centre FEDASIL de Woluwe Saint-Pierre.

Après un petit match amical mêlant joueurs de l’équipe première et réfugiés, tout le monde a alors rejoint la buvette pour partager et discuter autour d’un « spaghetti bolo ».

Plus tard dans la soirée, plusieurs joueurs et réfugiés ont été invités à prendre la parole pour témoigner de leur histoire, de leur nouvelle expérience et de leurs projets. Cette soirée a encore une fois démontrée les valeurs de solidarité, de tolérance et d’intégration que le sport incarne à lui seul.

 

Il est maintenant nécessaire d’étendre ce genre d’initiatives non seulement en Europe mais au monde entier et ce, pas uniquement dans le cadre de l’intégration des réfugiés. En effet, la lutte contre toutes les formes de racisme et de discrimination ne serait-elle pas plus efficace si le sport avait un rôle plus important à jouer ? Le combat contre la radicalisation et l’extrémisme n’aurait-il pas plus de poids en donnant au sport une place plus centrale ? Dans le contexte anxiogène de repli identitaire que nous vivons actuellement, le sport semble bel et bien être une des dernières forces capables de redonner à l’homme son identité et sa citoyenneté.

Voir la vidéo

 

 

Adrien Rodrigues, Chargé de mission du Think tank Sport et Citoyenneté

En savoir plus : http://www.kraainemfootball.be/

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print

Leave a Reply