Sport et Citoyenneté

Le choix a pu surprendre : afin d’illustrer le quatrième numéro de sa revue scientifique consacré ce trimestre-ci au thème “Femmes et Sport”, Sport et Citoyenneté a choisi de reproduire une photographie de Muriel Franceschetti (www.murielf.book.fr) mettant en scène l’artiste Florence Delahaye de manière dénudée. Une remarquable photo d’une artiste qui nous a fait l’honneur d’illustrer cette revue de ses différents clichés mais une photo qui a également fait débat au sein de notre rédaction. Néanmoins, nous assumons et revendiquons notre choix pour plusieurs raisons : la photo est avant tout une très belle photo d’art, la femme étant mise à nu de façon très subtile. A travers elle, nous souhaitons également relancer le débat de l’utilisation de l’image de la femme (et de la sportive) à des fins promotionnelles.

Un débat citoyen que nous souhaitons engager avec vous. Faites-nous partager votre avis sur ces questions !

Femmes et Sport

 

Author :
Print

Comments

  1. Je confirme. Cette photo est “hot” et peut prêter à une mauvaise interprétation… Alors que les esthétes apprécieront la plastique de cette athlète, les féministes diront que c’est réduire l’image de la femme à un objet sexuel. D’autres n’y prêteront même pas attention, la publicité nous bombardant déjà de ce genre de cliché.
    Cependant, d’un point de vue historique, n’oublions que durant les Jeux Olympiques d’Athènes, les hommes libres concourraient nus. Les femmes n’étaient par ailleurs pas admises à ces célébrations. D’un point de vue historique donc, un “joli renversement de perspective”.

  2. Bravo pour ce numéro spécial “Femmes et Sport”. Je suis consultante en communication et travaille dans toute l’Europe. J’avoue être agréablement surprise par la qualité de votre revue, tant sur le fond que sur la forme. A quand une telle revue en kiosque??? D’autre part, je suis une sportive du dimanche, comme on dit, mais essaie de pratiquer un sport deux à trois fois par semaine. Sans être une athlète, je me suis sentie directement concernée par les articles scientifiques de la revue. Et pour conclure, je constate au quotidien la force qui réside dans la complémentarité hommes-femmes. Ce numéro fait à mon sens passer un message puissant : les femmes, osez!
    Quant à la couverture, elle ne peut être qu’appréciée par sa subtilité. Je ne la trouve pas “hot” mais tout simplement belle, parole de femme.

  3. Certes la qualité de cette photo est incontestable. Une photo d’art résolument. On pourrait vendre de la lingerie (Aubade en fait des calendrier) ou un parfum avec cette image . Mais quel rapport avec le sujet qui nous intéresse? La référence au JO antiques me semble obsolète. Les corps sportifs de nos athlètes contemporraines sont habillés (avec un goût esthétique parfois discutable mais qui s’intègre dans une logique de l’activité pratiquée). La femme doit-elle nécessairement se dénuder pour retenir l’attention?

Comments are closed.